Test Blu-ray : Trauma (Extralucid)

PaysFrance
EditeurExtralucid
Date de sortie14 décembre 2022
Support2 BD-50
RéalisateurDario Argento
Durée109 min 34 / 106 min 25
ZoneB
Format d’image2.35
LanguesAnglais, Français (LPCM 2.0)
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 8.5 sur 10.

Dario Argento revient sur le devant des bacs vidéo ces derniers temps, avec notamment cette sortie Blu-ray en France de Trauma, basée vraisemblablement sur la même restauration 4K, effectuée à partir d’un interpositif 35mm, parue en 2021 chez Vinegar Syndrome aux USA. L’édition française inclut elle aussi (en seamless branching) le montage long italien de 109 min 34 et le montage cinéma de 106 min 25. Les 4 scènes additionnelles incluses dans le montage long sont tirées d’un master plus ancien (et présentent un rendu un peu plus daté et lisse, mais rien de forcément troublant non plus).

Visuellement, l’utilisation d’un interpositif (plutôt que le négatif original) couplée au format anamorphique donne au film une patine assez douce, avec un grain assez discret mais présent et légèrement épais malgré le travail en 4K. L’ensemble est cependant très convaincant et rafraichi, avec un très bon niveau de détails malgré ces quelques limites techniques. Certains passages sont donc un peu doux, quand ils ne sont pas volontairement vaporeux (capture 9), mais cela parait organique à l’image et non pas du à des bidouillages numériques problématiques. On se demandera tout juste si une poignée de plans n’ont pas été très légèrement accentués artificiellement, notamment durant la séquence introductive du film. Quoiqu’il en soit, l’upgrade HD est palpable et confortable.

L’étalonnage parait assez neutre, peut-être même légèrement trop. On pourra en effet trouver à cette restauration un côté « balance des blancs ultra neutre à l’Américaine », qui plus est avec un niveau de noirs très profond et semblant parfois légèrement mordre les zones d’ombre (capture 7). Cela n’empêche pas les touches de couleurs appuyées comme le cinéma d’Argento sait en proposer, mais sortis de ces passages, le tout parait quand même un chouia plan-plan. Cela étant dit, il est tout à fait possible que ce soit volontaire, puisqu’à ces quelques réserves près sur certains passages, le résultat parait plutôt harmonieux sur l’ensemble du film, et surtout dynamique en fonction des séquences.

Enfin, pas de gros soucis physiques à noter si ce n’est quelques instabilités (du cadre, de la luminosité, ou aussi de quelques intrusions de lumière en bord de cadre lors de points de montage – cf captures 5 vs 6).

La compression ne montre, quant à elle, pas de faiblesses notables malgré une surprenante non-optimisation de l’espace disque utilisé : le BD-50 du film est trop peu utilisé quitte à surcompresser le film (débit vidéo moyen de 25 Mbps seulement malgré 24% d’espace disque inutilisé), tandis que celui des bonus n’est étrangement utilisé qu’à 52%.

Son

Note : 8.5 sur 10.

VO et VF 2.0 stéréo sont proposées pour les deux montages. A noter que la VF du montage long bascule automatiquement en anglais sous-titré en français lors des scènes additionnelles.

Les deux pistes sont assez proches acoustiquement et les différences assez menues : on pourra trouver les voix doublées peut-être un peu trop en avant mais d’un autre côté, la VF parait légèrement plus ouverte et dynamique. Cela mis à part, les deux pistes offrent une belle activité générale et des mixages suffisamment équilibrés, entre des voix intelligibles, et des effets sonores et une bande originale ouvrant bien le champ sonore. On reste loin du déferlement sonore qu’est le remaster 4.0 Synapse de Suspiria, mais c’est en l’état plutôt frais et suffisamment énergique.

Une incongruité cependant : à la 46e minute (en version longue), la ligne « Tu es fière de toi, au moins ? » est inaudible sur la VO (mais audible sur la VF).

Suppléments

On trouve sur le disque du film deux nouveaux suppléments :

  • Nouvel entretien avec Dario Argento (23 min 50, 1080i)
  • Nouvel entretien avec Jean-Baptiste Thoret autour du film et du cinéma de Dario Argento (41 min 10, 1080i)

Extralucid ont réparti le reste des bonus sur un second disque :

  • Portrait de Tom Savini par David Scherer (24 min 40, 1080i upscalé)
  • Retour sur le film avec Asia Argento et Yves Montmayeur (18 min 47, 1080i upscalé)
  • Discussion entre Dario Argento et Jean-François Rauger à la Cinémathèque française (1h 09 min 55, 1080i), enregistrée durant la rétrospective de 2022 consacrée au réalisateur
  • Making of du film (8 min 25, 480i)
  • Visite des décors du film (11 min 49, 1080i upscalé)
  • Bandes annonces américaine (1 min 57, 1080p upscalée et en 4/3) et italienne (1 min 35, 1080p upscalée et en 4/3) du film

Enfin, l’éditeur inclut un livret de 48 pages, assez fortement illustré (photos d’exploitation et du tournage du film) mais contenant aussi un texte de 2 pages sur le réalisateur par David Perrault (écrit pour la rétrospective 2022 à la Cinémathèque française), le texte de 3 pages par Claude Gaillard sur le film écrit pour le livre Une étude en jaune (de Frédéric Pizzoferrato), 3 pages d’extraits de l’autobiographie d’Argento (« Peur ») sur le film, un texte d’1 page de Jean-François Rauger sur Asia Argento (écrit pour la rétrospective 2022 à la Cinémathèque française) et enfin un extrait d’1 pages du livre Anatomie d’un coeur sauvage par Asia Argento où elle revient sur le tournage du film.

Le livret accompagne un boîtier plastique Scanavo contenant les deux disques, le tout étant regroupé dans un fourreau cartonné rigide épais.

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque37,922,867,484 bytes
Taille Montage long24,535,997,376 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 24992 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Encodage Audio – VFFrench / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s