Test Blu-ray : La soif de l’or (Gaumont)

PaysFrance
EditeurGaumont
Date de sortie21 septembre 2022
Support1 BD-50
RéalisateurGérard Oury
Durée84 min 27
ZoneABC
Format d’image1.85
LanguesFrançais DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais pour sourds et malentendants, Anglais

Image

Note : 8.5 sur 10.

La soif de l’or ressort en vidéo chez Gaumont via une nouvelle restauration 4K effectuée par VDM (sans doute à partir du négatif original).

Visuellement, le résultat est très plaisant à quelques menues limites près. On trouve en effet un rendu visuel très naturel et détaillé, au grain argentique harmonieusement restitué et paraissant vierge de bidouillages numériques superflus et intrusifs. Le niveau de détails est globalement très bon, même si on notera quelques hétérogénéités dans la précision de l’image, certains passages paraissant un chouia plus doux (capture 10) quand d’autres ont des légères remontées de grain (capture 4). Dans l’ensemble cependant, le résultat est compétent et frais, offrant au film un upgrade HD largement visible (jusqu’au fil servant à manoeuvrer le billet de banque au début du film).

Côté étalonnage, on reconnait d’ailleurs instantanément qu’il ne peut pas s’agir de travaux provenant des laboratoires Eclair, leur touche bleu canard étant absente. On trouve à la place une palette plutôt équilibrée (pour ne pas dire parfois « téléfilmesque »), avec cependant une saturation assez marquée des primaires, en particulier les rouges qui peuvent aller jusqu’à poser des soucis à l’encodage (le sac de golf sur la capture 7, le bras du camion sur le capture 11). C’est globalement homogène et convaincant, avec une gestion confortable du couple contraste / luminosité.

Enfin, l’image est parfaitement stable et nettoyée, tandis qu’aux micro remarques ci-dessus, l’encodage ne montre pas de faiblesses.

Son

Note : 8 sur 10.

La piste 2.0 (dual mono) manque peut-être légèrement de volume général mais aussi ensuite d’un peu de punch. Elle peut en effet sonner parfois un peu étriquée, notamment certaines lignes de dialogue manquant de capacité à se projeter. Monter le son corrige un peu cela mais pas totalement. Cependant, le reste du film, que ce soit les effets sonores ou la musique de Cosma, s’en sort bien et dynamise un peu la piste.

Suppléments

Hormis la bande annonce originale du film (1 min 13, 1080p restauré), le seul supplément est une nouvelle interview avec Catherine Jacob (12 min 39, 1080p) où l’actrice est particulièrement, comment dire, candide par rapport à la qualité finale du film.

NB : Petite remarque sur le visuel créé pour cette édition : il est rare que l’on s’apesantisse là-dessus mais le Photoshop réalisé sur le visage de Christian Clavier pour le visuel de cette édition est quand même particulièrement hasardeux.

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque29,670,293,227 bytes
Taille Film26,193,260,544 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 37920 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOFrench / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1438 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s