Test Blu-ray : Wanted – Mort ou vif (Carlotta)

PaysFrance
EditeurCarlotta
Date de sortie23 août 2022
Support1 BD-50
RéalisateurGary Sherman
Durée106 min 28
ZoneB
Format d’image1.85
LanguesAnglais DTS HD MA 2.0, Français DTS HD MA 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 8.5 sur 10.

Carlotta éditent Mort ou vif en Blu-ray dans leur Midnight Collection, vraisemblablement à partir de la restauration 2K parue chez Kino aux USA en 2019 (mais remise ici en 1.85, contre du 1.78 chez Kino).

Le rendu est particulièrement brut, au point que l’on croirait un scan basé sur une copie d’exploitation ou un film tourné en 16mm. Plus simplement, il s’agit peut-être d’un master 2K effectué à partir d’un internégatif, d’où une certaine douceur ainsi qu’un grain un peu épais et surtout très présent. Le rendu général reste cependant harmonieux et naturel, ce qui évite que ces aspects gênent le visionnage. Cela permet aussi de proposer un bon niveau de détails, en particulier dans les gros plans (capture 11). C’est cependant un peu moins précis qu’attendu, même si la texture sied plutôt bien à l’atmosphère du film.

Même combat au niveau de l’étalonnage, assez bigarré par endroits, entre bleus néonesques (capture 1), palette plutôt terne (capture 10), couleurs assez vives (captures 3 et 9) ou bien photo très argentée (capture 11). Un ensemble plutôt variable, parfois à la limite de l’inconstance mais qui semble surtout pousser parfois le contraste un peu fort, quitte notamment à boucher les noirs. Cela donne au film une photo très tranchée (et parfois assez sombre), dont on peut se demander si ce n’est pas légèrement exagéré sur cet aspect. Autrement, on ne voit rien qui semble trahir un choix douteux d’étalonnage, et le résultat, s’il reste donc parfois assez typé (comme la texture de l’image), est ainsi plutôt convaincant au final.

Enfin, l’image est très stable et ne souffre que de quelques poussières ci et là, tandis que l’encodage retranscrit très bien la texture granuleuse de l’image.

Son

Note : 7.5 sur 10.

La VO 2.0 stéréo profite bien plus de l’upgrade que la VF, qui sonne bien plus datée à côté. Sans être une démonstration de force (loin de là), la VO est tout de même nettement plus ronde et claire. Cela donne une piste à la fois plus énergique et ouverte (sans même tenir compte de son format sonore), un peu moins étriquée et comme voilée. Elle reste tout de même encore un peu limitée techniquement mais s’avère plutôt plaisante.

A côté, la VF 1.0 sonne bien plus datée, comme un enregistrement radio au spectre sonore bien plus restreint. Moins de punch, moins de dynamique et des dialogues un peu rapeux et voilés donnent forcément la sensation d’une piste moins harmonieuse.

Suppléments

Aucun bonus hormis la bande annonce originale du film (1 min 20, 1080p non restaurée).

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque32,385,735,679 bytes
Taille Film31,800,321,408 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 34936 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1737 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1064 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s