Test Blu-ray : Journal d’une femme de chambre (Sidonis)

PaysFrance
EditeurSidonis
Date de sortie24 août 2021
Support1 BD-50
RéalisateurJean Renoir
Durée87 minutes
ZoneB
Format d’image1.37
LanguesFrançais, Anglais (DTS HD MA 2.0)
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 7 sur 10.

Si les Américains d’Olive avaient édité ce Renoir en HD en 2013, ce Journal d’une femme de chambre a mis du temps à arriver jusque chez nous en Blu-ray. C’est maintenant chose faite grâce à Sidonis, qui l’exploite qui plus en digibook mais à partir (semble-t’il) du même master HD que celui des Américains.

Sans être forcément rédibitoire, cette source numérique est tout de même visuellement assez limitée. On a clairement affaire à un master HD assez ancien, potentiellement créé à partir d’un élément intermédiaire (en opposition à une numérisation du négatif original), et cela affecte logiquement le rendu visuel proposé. La bonne nouvelle, c’est que l’image conserve un certain naturel, avec un grain argentique plutôt bien conservé et une relative absence d’accentuation artificielle. L’âge du master et l’utilisation probable d’un élément intermédiaire donne cependant une texture assez épaisse au grain, sans compter des remontées bruitées assez régulières dans les zones sombres, ce qui génère parfois un côté « tempête de gros sable » qu’un travail plus récent saurait affiner. Cela n’empêche heureusement pas le disque d’offrir fréquemment une définition très acceptable, bien qu’hétérogène. Certains plans sont assez nettement en retrait, mais la plupart du film est suffisamment fine et définie pour proposer un confort HD facilement perceptible. Ainsi, le niveau de détails est perfectible mais plutôt décent.

Le constat est assez similaire côté étalonnage, avec une palette de gris assez hétérogène d’une scène à l’autre et manquant parfois un peu de dynamique. Certains passages semblent en effet particulièrement grisâtres et limités dans leur palette (capture 11), là où d’autres paraissent sur-exposés et voilés (capture 6), tandis que le gros du film est contrasté et ajusté de façon plus convaincante. Cela donne donc là aussi le sentiment d’un travail ancien moins poussé que ce qu’on ferait aujourd’hui, avec des fluctuations parfois notables. Rien de mortel, mais là encore une limite visible.

Enfin, l’image reste encore un peu poussiéreuse (mais pas tant que ça) mais surtout avec un cadre et une luminosité assez instable. L’encodage ne montre par contre pas de souci.

On notera un générique windowboxé.

Son

Note : 7 sur 10.

La VO s’avère comme l’image à la fois correcte mais peu mémorable. Elle est surtout un peu criarde à cause d’un manque de rondeur, et elle possède aussi un léger souffle audible lors des passages les plus calmes. Elle est sinon, cependant, plutôt claire et propre, avec un mixage globalement plutôt bien équilibré ce qui permet de suivre sans problème le film.
La VF (partielle) parait un peu plus artificielle, notamment à cause de dialogues certes un peu plus ronds mais un chouia plus en avant. Autrement, elle sonne de façon assez proche de la VO.

Suppléments

Sur le disque, on trouve 3 suppléments :

  • Une assez longue présentation du film par Bertrand Tavernier (40 min 14, 1080i), enregistrée en 2021 et donc sans doute une des dernières qu’il a enregistré avant son décès
  • Une autre longue présentation du film mais cette fois-ci par Jean-François Rauger (37 min 22, 1080i)
  • Le documentaire Jean Renoir en Amérique (56 min 48, 56i), réalisé pour la BBC par David Thompson en 1994

A cela s’ajoute un livre de 76 pages, contenant un texte de 23 pages par Pascal Mérigeau et centré sur la carrière de Renoir aux Etats-Unis, 2 courtes bio-filmographies de Renoir et Paulette Goddard, et enfin un texte de 8 pages de Charlotte Garson, dénommé La France sur le motif, et discutant des usages des costumes dans plusieurs films de Renoir (Journal d’une femme de chambre, La règle du jeu ou La marseillaise).

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque48,044,086,468 bytes
Taille Film22,055,921,664 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 27927 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1842 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2032 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s