Test Blu-ray Import : The Fifth Horseman is Fear (Second Run)

PaysAngleterre
EditeurSecond Run
Date de sortie30 août 2021
Support1 BD-50
RéalisateurZbynek Brynych
Durée98 minutes
ZoneABC
Format d’image2.35
LanguesTchèque LPCM 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresAnglais optionnels

Image

Note : 8 sur 10.

The Fifth Horseman is Fear débarque en Blu-ray en Angleterre via Second Run, l’éditeur s’étant basé sur une restauration HD effectuée par le Czech National Film Archive. Sans être époustouflante, cette restauration offre une prestation visuelle plutôt satisfaisante.

Globalement, l’image parait en effet plutôt naturelle et fine. On suppose un travail pas tout récent, car le rendu reste tout de même légèrement plus épais que ce qu’on voit sur des restaurations fraiches, mais il a été fait avec respect de l’aspect argentique du film et est vierge de filtrage numérique notable. Cela offre ainsi au film une image plutôt précise et propre, et au spectateur un confort de visionnage HD tout à fait palpable. Certains plans sont légèrement en retrait, tout comme les transitions (fondus enchaînés, etc) mais l’ensemble est sinon plutôt homogène.

L’étalonnage est peut-être légèrement plus discutable, dans le sens qu’il parait plus hétérogène. Il est généralement plutôt équilibré, avec un couple contraste / luminosité suffisamment convaincant, mais certains passages paraissent un peu grisâtres là où d’autres semblent au contraire peut-être légèrement bouchés. C’est un aspect assez léger, mais qui reste suffisamment visible pour être noté. Peut-être s’agit-il là des limites d’une restauration moins poussée que d’autres ?

Sur ce point, la stabilité et la propreté de l’image, sans doute les 2 points visuels les plus notablement perfectibles font en tout cas penser à un travail effectivement moins poussé. En effet, outre de nombreuses poussières résiduelles (capture 12), on note pas mal de sautes verticales de cadre lors des points de montage, signe d’une stabilisation du cadre imparfaite (capture 5). On notera aussi une légère mais récurrente et visible instabilité de la luminosité.

Son

Note : 7 sur 10.

La piste son est assez quelconque et notamment légèrement saturée dans ses moments les plus chargés. Que ce soit les dialogues, les effets sonores ou la musique, le tout sonne tout de même assez daté et criard, cette saturation n’aidant pas la piste à sonner de façon ouverte. Cela reste cependant la principale limite acoustique du film, le mixage étant autrement plutôt équilibré, la piste propre et les dialogues suffisamment clairs et intelligibles.

Suppléments

  • Commentaire audio de Kat Ellinger, Jonathan Owen et Mike White (anglais non sous-titré)
  • Deux scènes « perdues » : le prologue italien du film et une scène dans une maison close (ajoutée par la sortie du film en Italie et aux USA) (4 min 15 + 11 min 14, 1080p upscalé depuis une VHS, tchèque sous-titré anglais)
  • Zalm (14 min 12, 1080p restauré, tchèque sous-titré anglais) : court-métrage de 1966 réalisé par Eval Schorm
  • Livret de 24 pages contenant un nouveau texte de 12 pages sur le film par Jonathan Owen et un nouveau texte de 3 pages par Dominik Graf sur Brynych et le film

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque39,966,588,221 bytes
Taille Film30,142,808,064 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 34965 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOCzech / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 2304 kbps / 24-bit

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s