Test Blu-ray : Copie conforme (Pathé)

PaysFrance
EditeurPathé
Date de sortie24 mars 2021
Support1 BD-50
RéalisateurJean Dreville
Durée104 min
ZoneB
Format d’image1.37
LanguesFrançais DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionFrançais
Sous-titresFrançais pour sourds et malentendants

Image

Note : 8.5 sur 10.

Copie conforme arrive en Blu-ray chez Pathé à partir d’une restauration 2K effectuée par Mikros (semble-t’il en 2016-2017) à partir du négatif original.

La restauration 2K semble avant tout limitée par le matériel d’origine, pas forcément abîmé mais parfois limité, notamment par une mise au point régulièrement moins nette plus l’on s’éloigne du centre du cadre. Il y a aussi des plans truqués un peu plus épais, des fondus enchaînés en retrait, et autres petits affres du temps. Dans l’ensemble cependant, la restauration parait compétente, ayant nettoyé autant que possible l’image sans endommager sa patine argentique. Ainsi, le rendu de l’image parait naturel, conservant son grain pellicule et ne paraissant pas artificiel, tout en offrant une belle définition et un joli niveau de détails. Sans atteindre les sommets du genre, le confort de visionnage est indéniablement appréciable, et la cure de jouvence recommandable.

L’étalonnage parait lui aussi nuancé et convaincant, avec un contraste appuyé mais pas exagéré, capable à la fois de briller et d’approfondir les noirs sans pour autant brûler les extrêmes. La palette de gris est nuancée et efficace, bref, du tout bon.

Enfin, il reste par contre quelques scories ci et là, petites rayures, poussières et plans tremblants, tandis que si l’encodage gère la granulosité du film sans problème, il semble approximatif dans la gestion du noir et blanc, présentant une image infimement colorée ainsi qu’un très léger rehaussement des noirs (valeurs RGB de 2 au lieu de 0, même les bandes noires étant encodées à 2).

Son

Note : 6 sur 10.

La piste son est malheureusement moins digne d’éloges. Elle souffre en effet de multiples défauts entre un sous-mixage, une platitude générale, et surtout des dialogues particulièrement rapeux à l’oreille, comme saturés et grésillant. La voix de Jouvet est particulièrement concernée. La musique est moins gênée par ces limites, hormis quelques plus rares passages à la limite de la saturation.

Suppléments

2 suppléments :

  • Cache et contre-cache (34 min 13, 1080i) : entretiens autour du film avec Philippe Glâtre, Christophe Moussé et Didier Griselain
  • Interview de 1974 de Jean Dréville, extrait de l’émission L’histoire du cinéma français par ceux qui l’ont fait

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque42,484,218,789 bytes
Taille Film32,308,371,456 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 36843 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1230 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s