Test Blu-ray : Les rebelles du dieu Néon (Spectrum)

PaysFrance
EditeurSpectrum Films
Date de sortie26 mars 2021
Support1 BD-50
RéalisateurTsai Ming-liang
Durée107 min
ZoneB
Format d’image1.85
LanguesMandarin DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais (optionnels)

Image

Note : 7.5 sur 10.

Après Goodbye Dragon Inn en début d’année en Angleterre, c’est au tour des Rebelles du dieu Néon de permettre à la filmographie de Tsai Ming-liang de sortir doucement en HD, ici grâce à Spectrum et à partir d’un master HD sympathique mais pas totalement convaincant.

En effet, l’image est plutôt détaillée et définie, mais reste régulièrement épaisse à la manière d’un master HD pré-existant. On a connu cependant largement pire : ici, l’image reste naturelle et granuleuse, sans dégrainage ni accentuation artificielle, mais son épaisseur empêche les détails les plus fins de ressortir. Ce rendu épais est surprenant car sinon, le master semble relativement récent, notamment grâce à sa propreté et sa stabilité, ainsi que son rendu général, mais cette épaisseur, elle, date un peu le travail. Dans l’ensemble cependant, la définition est largement au rendez-vous et le confort de visionnage bien présent. Nul doute que ça enterre très probablement les précédentes éditions DVD du film.

Les couleurs et l’étalonnage paraissent eux aussi dans un certain entre-deux, à la fois marqués d’un style faisant penser à un travail de studio ancien, avec des hautes lumières brûlées et une dérive magenta parfois très prononcée (captures 2, 4 et 6), mais une certaine finesse du contraste et des couleurs laisse aussi penser à un travail plus récent que ça. Une sensation étrange donc, avec ses points forts et ses points faibles mais où là aussi, la balance finale sort positive.

Enfin, l’image est très propre (hormis de rares poussières) et plutôt stable, tandis que l’encodage se montre transparent.

Son

Note : 7.5 sur 10.

La piste son 2.0 est plutôt efficace. Sans chichis (la piste musicale récurrente est par exemple un chouia sourde) mais globalement satisfaisante, elle offre à la fois des ambiances urbaines propres, des dialogues clairs et un mixage équilibré. Cela reste léger de par la facture du film, peu démonstratif, mais parait convaincant et sans problème notable à l’oreille.

A noter que la piste son est mixée assez fort, on conseillera donc d’ajuster le volume.

Suppléments

Un panel de suppléments un peu différent des habitudes éditoriales de Spectrum, mais quoiqu’il en soit fort satisfaisante, notamment grâce à l’inclusion de 2 courts-métrages du réalisateur.

  • 2 courts-métrages de Tsai Ming-liang : Walker (27 min 25, 1080p, 2012) et No No Sleep (31 min 01, 1080p, 2015)
  • Nouvelle interview de Tsai Ming-liang (19 min 45, 1080i)
  • Les sanglots du réel (19 min 01, 1080i) : analyse de la filmographie de Tsai Ming-liang par Nathalie Bittinger
  • Fortress of Rebellion (9 min 32, 1080p) : essai vidéo sur le film par Will Ross
  • Making of d’époque du film (6 min 15, 1080p)
  • Bande annonce 2020 du film (1 min 39, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque49,254,592,167 bytes
Taille Film26,732,138,496 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 29975 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOChinese / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1642 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s