Test Blu-ray : Chaos Walking (Metropolitan)

PaysFrance
EditeurMetropolitan
Date de sortie01 septembre 2021
Support1 BD-50
RéalisateurDoug Liman
Durée109 minutes
ZoneB
Format d’image1.85
LanguesAnglais & Français Dolby Atmos (TrueHD)
AudiodescriptionFrançais
Sous-titresFrançais optionnels, Français pour sourds et malentendants

Image

Note : 9.5 sur 10.

Tourné sur Arri Alexa en 6.5K et bénéficiant d’un DI 4K (nous ne savons cependant pas si les nombreux plans truqués du film l’ont été en 2K), Chaos Walking débarque dans une édition Blu-ray (une édition UHD sort aussi en parallèle) tout à fait au niveau de ce dont on peut attendre pour ce type de production.

Visuellement, le résultat à l’écran est en effet particulièrement propre et précis. Les détails abondents, notamment dans les très nombreux extérieurs, avec une finesse et un niveau de détails constamment élevés pour un rendu général plus que confortable et sans accroc. Si certains passages font un peu cheap à cause de leurs effets spéciaux (la capsule entrant dans l’atmosphère en début de film, et ses tremblements particulièrement artificiels), le gros du film bénéficie tout de même d’une photographie et d’une patine générale fort probante en HD. Autant dire que les curieux et aficionados pourront (re)voir le film sans inquiétude technique.

Idem pour l’étalonnage, propre, fin et ciselé, avec une palette plutôt équilibrée au rendu assez plaisant à l’écran. Sans être du travail d’orfèvre à l’origine, le Blu-ray semble en tout cas retranscrire cela sans faux pas préjudiciable. Les halos colorés du Bruit tranchent avec une atmosphère légèrement désaturée mais dans l’ensemble, la palette parait, donc, plutôt neutre et assez vaste, offrant là aussi une belle expérience visuelle.

Enfin, aucun défaut physique n’est (logique) à déplorer, tandis que l’encodage tient la route malgré la présence de 2 piste Dolby TrueHD Atmos.

Son

Note : 9.5 sur 10.

Côté son d’ailleurs, on trouve donc des pistes Dolby TrueHD Atmos en VO comme en VF. Celles-ci sonnent de façon assez similaires à l’oreille, même si la VO semble légèrement plus capable dans sa descente dans les graves. On notera d’ailleurs que malgré des encodages similaires dans le fond (Dolby TrueHD, 48 kHz, 24-bits, core AC3 à 640 kbps), la VF possède un débit constamment assez nettement inférieur à celui de la VO, habituellement synonyme d’une différence de contenu entre les 2 pistes… peut-être cette légère sensation de meilleures basses sur la VO ?


Quoiqu’il en soit, cela est loin d’être rédibitoire, les 2 pistes, VF incluse donc, offrant de très bonnes prestations acoustiques. Les dialogues se détachent efficacement sans jamais être noyés dans la musique ou les effets sonores, tandis que ces derniers profitent d’une spatialisation et d’une directionnalité efficaces. La dynamique de la piste appuie les moments les plus chargés, que ce soit en début de film (l’entrée dans l’atmosphère) ou plus loin (les scènes d’action ultérieures). En parallèle, le mixage offre une superposition des éléments sonores plutôt attrayantes à l’oreille, sans pour autant virer à la cacophonie excessive. Si les dialogues individuels paraissent légèrement « à part » en VF (la VO parait les intégrer de façon plus naturelle), ces superpositions notamment des Bruits restent là aussi plaisantes à suivre. Ainsi, la partie sonore appuie efficacement l’action à l’écran.

Suppléments

On retrouve, hormis la bande-annonce du film, l’intégralité des bonus trouvables sur l’édition américaine. A noter que tous les bonus sont sous-titrés en Français sauf le commentaire audio, uniquement en VO.

  • Commentaire audio de Doug Liman, la productrice Alison Winter et le monteur Doc Crotzer
  • Le bruit d’un réalisateur (18 min 08, 1080p) : interview du réalisateur sur le tournage du film et sa production
  • Les pensées intérieures avec Patrick Ness (9 min 01, 1080p) : interview de l’auteur des livres dont le film est tiré
  • La source du silence (7 min 16, 1080p) : module autour du personnage de Daisy Ripley et l’actrice
  • Les citoyens de Prentisstown (10 min 07, 1080p) : module sur le casting
  • La musique de Chaos Walking (4 min 14, 1080p) : module sur la musique de Brandon Roberts et Marco Beltrami
  • Scènes coupées (45 min 04, 1080p, avec commentaire audio optionnel et sous-titré de Doug Liman, Alison Winter et Doc Crotzer)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque48,237,033,104 bytes
Taille Film31,527,018,048 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 25353 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / Dolby TrueHD/Atmos Audio / 7.1 / 48 kHz / 4400 kbps / 24-bit (AC3 Embedded: 5.1-EX / 48 kHz / 640 kbps / DN -31dB)
Encodage Audio – VFFrench / Dolby TrueHD/Atmos Audio / 7.1 / 48 kHz / 3242 kbps / 24-bit (AC3 Embedded: 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -21dB)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s