Test Blu-ray : Umberto D. (Carlotta)

PaysFrance
EditeurCarlotta
Date de sortie25 août 2021
Support1 BD-50
RéalisateurVittorio de Sica
Durée89 minutes
ZoneB
Format d’image1.37
LanguesItalien DTS HD MA 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 7 sur 10.

Après une édition DVD chez Carlotta en 2006 puis chez SNC en 2015, Umberto D. repasse dans le giron de Carlotta pour sa sortie en Blu-ray. Côté HD, le film était sorti en Blu-ray aux USA chez Criterion en 2012 puis en Angleterre en 2017 chez Cult Films (tous deux à partir de « masters HD », en opposition à des restaurations 2K ou 4K).

Ici, l’image parait globalement similaire mais pas identique à ce qui est disponible chez Criterion (et semble-t’il chez Cult Films). En effet, tout d’abord, l’image est proposée dans un format « pellicule numérisée et présentée en intégralité », c’est-à-dire avec les bords arrondis inclus. Ce n’était pas le cas chez Criterion, qui présentait donc une image légèrement zoomée pour cacher ces bordures. Pour autant, la texture, l’étalonnage et le rendu général de ce Blu-ray français ne parait pas très éloigné de l’édition américaine. Annoncé comme tirée d’un master HD, l’édition française semble en effet conforme à cela, et il n’est pas impossible qu’au final, sa source soit la même que pour les Américains, minus le cache du vignettage et un travail supplémentaire notable de nettoyage et de stabilisation (nous y revenons plus loin). Le résultat est appréciable, surtout sur les précédentes éditions DVD, mais l’image présente des signes tout de même notables d’un travail devenu doucement obsolète maintenant. Le grain argentique manque de finesse et parait souvent grossier, la patine générale de l’image peine dans les détails les plus fins, et on remarque très régulièrement des variations de densité assez nettes, ainsi que des plans plus en retrait (quasiment comme s’ils étaient tirés d’une source secondaire). Aussi, il parait fort probable que l’image a subi un coup d’accentuation artificielle, de nombreux plans ayant un aspect trop électronique pour pleinement convaincre. Pour autant, dans l’ensemble, l’upgrade HD est visible et appréciable, avec tout de même de très nombreux passages profitant du bond technique permis ici. Si c’est améliorable / perfectible, la valeur ajoutée est visible, que ce soit dans les plans larges ou, surtout, les plans plus serrés révélant moult détails faciaux.

Côté étalonnage, la palette est là aussi sans doute un peu perfectible, en particulier dans les hautes lumières qui semblent régulièrement brûlées. Dans l’ensemble, le contraste parait donc un peu moins nuancé qu’il ne le serait avec un travail plus récent, mais reste cependant suffisamment fin pour ne pas paraître plus brutal que ça (aux hautes lumières près, donc). Le film est ainsi à la fois suffisamment contrasté et ajusté pour ne pas paraître terne sans pour autant paraître exagérément traité, conservant ainsi une palette de gris plutôt convaincante.

Enfin, donc, l’image souffre encore assez fréquemment d’instabilité du cadre et des densités, et de nombreuses poussières et rayures. Sur ce point, Criterion semblent avoir effectué un travail supplémentaire de nettoyage et de stabilisation. La façon dont l’instabilité du cadre se manifeste explique probablement en partie pourquoi le film est présenté ici avec un windowboxing (c’est-à-dire des bandes noires en haut et en bas pour un film pourtant plus étroit que du 1.78), le photogramme se déplaçant parfois vers le haut ou vers le bas durant certaines sautes d’image. La meilleure stabilité de l’édition Criterion a sans doute permis de se passer de cette conservation intégrale du photogramme. On notera par ailleurs qu’outre le fait que le cadre intégral présenté ici a, techniquement, beaucoup de chances de présenter bien plus d’image dans le cadre que ce que le spectateur est censé voir, cela révèle aussi quelques défauts en extrêmité du cadre qui auraient été cachés si l’image avait été tronquée et proposée dans un cadrage plus traditionnel (mais rien de gênant cependant).

Nous avons inclus dans notre galerie ci-dessous 3 paires de captures comparatives. A chaque fois, la 1ere capture est issue du Blu-ray français et la 2nde du Blu-ray US.

Son

Note : 7 sur 10.

La VO 1.0 est relativement satisfaisante, quoiqu’un peu datée dans son rendu général. Elle sonne notamment particulièrement claire, avec un manque de rondeur et de graves pouvant donner l’impression d’une piste un peu aggressive. Cependant, hormis quelques craquements aux transitions et un très léger souffle, elle s’avère plutôt propre et avec des dialogues se détachant bien. La musique parait par contre souffrir du rendu général trop aigu et manque de chaleur.

A noter que le Blu-ray ne présente que la VO du film, comme l’édition DVD parue chez SNC mais contrairement à celle parue chez Carlotta. Nous avons posé la question à Carlotta

, et celui-ci nous a indiqué que la VF n’était plus synchronisable sur certains passages, sans doute à cause de petites différences entre le montage exploité à l’époque et celui exploité ici (fins de plans plus courts ou plus longs).

Suppléments

  • Entretien avec Jean A. Gili sur le film (28 min 52, 1080p)
  • Seuls au monde (25 min 13, 1080p) : analyse du film par Jean-Baptiste Thoret
  • Bande annonce originale du film (3 mlin 45, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque39,329,565,017 bytes
Taille Film39,329,565,017 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 34973 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOItalian / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1073 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s