Test Blu-ray : Trois mille ans à t’attendre (Metropolitan)

PaysFrance
EditeurMetropolitan
Date de sortie03 janvier 2023
Support1 BD-50
RéalisateurGeorge Miller
Durée108 min 08
ZoneB
Format d’image2.39
LanguesAnglais, Français (Dolby TrueHD Atmos)
AudiodescriptionFrançais
Sous-titresFrançais optionnels, Français pour sourds et malentendants

Image

Note : 9.5 sur 10.

Tourné en 4.5K sur Arri Alexa LF et Mini LF et sur Red Komodo, et ayant fait l’objet d’un DI 4K, Trois mille à t’attendre propose en Blu-ray une excellente prestation visuelle.

Le film regorge d’une imagerie bénéficiant pleinement de l’apport HD, largement visible tout du long du film et offrant au film une retranscription ciselée et précise, sans aucune distorsion visuelle inhérente à un souci de support. Le rendu du film, certes très numérique, profite donc ici d’un très beau écrin de rattrapage (ou revisionnage) sans mauvaise surprise, tant dans les scènes les plus intimistes (capture 13) que celles à plus grand spectacle (captures 9, 11 ou 12 par exemple). Bref, rien à signaler sur ce front.

C’est le même constat au niveau de l’étalonnage, où la palette contrastée et colorée du film est restituée sans faux pas. On trouve des noirs profonds, des couleurs primaires appuyées mais sans baver, et une palette de couleurs globalement fidèlement nuancées. Les scènes dans la chambre d’hotel restent (pour la plupart) moins immédiatement impressionnantes et plus naturalistes mais préservent un rendu flatteur.

Enfin, aucun souci ponctuel n’est à noter, compression inclus.

Son

Note : 9.5 sur 10.

Metropolitan proposent du Dolby TrueHD Atmos en VO comme en VF, pour deux résultats tout à fait équivalents, avec peut-être des graves très légèrement moins puissantes en VF.

Les deux pistes soutiennent particulièrement bien le spectacle à l’écran, y compris via une écoute en « simple » 5.1. Le résultat est en effet très dynamique tout en conservant un équilibre au niveau des différents éléments du mixage. La musique et les effets ne noient jamais les voix, qui restent toujours clairement intelligibles, mais composent harmonieusement la plupart des éléments multicanaux des pistes son. Tout cela offre un confort d’écoute indéniable pour un rendu enveloppant très efficace.

Suppléments

Malheureusement pas grand chose à se mettre sous la dent (même si c’est toujours mieux que chez les Américains), puisqu’il faudra se contenter de 6 très courtes featurettes promotionnelles (dont une incitant à voir le film… en salles) :

  • Au-delà de Fury Road (1 min 56, 1080p)
  • Conjurer le djinn (2 min 07, 1080p)
  • Djinn et génie (2 min 31, 1080p)
  • Empire et époques (2 min 18, 1080p)
  • Le coeur du conte (1 min 50, 1080p)
  • A voir sur grand écran (1 min 28, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque36,822,946,179 bytes
Taille Film33,015,502,848 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 27645 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / Dolby TrueHD/Atmos Audio / 7.1 / 48 kHz / 3722 kbps / 24-bit (AC3 Embedded: 5.1-EX / 48 kHz / 640 kbps / DN -31dB)
Encodage Audio – VFFrench / Dolby TrueHD/Atmos Audio / 7.1 / 48 kHz / 3750 kbps / 24-bit (AC3 Embedded: 5.1-EX / 48 kHz / 640 kbps / DN -31dB)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s