Test Blu-ray : L’aventure cinématographique de la croisière jaune (Carlotta)

PaysFrance
EditeurCarlotta
Date de sortie06 décembre 2022
Support1 BD-50 (+ 1 DVD)
RéalisateurAndré Sauvage
Durée107 min 41
ZoneABC
Format d’image1.37
LanguesFrançais DTS HD MA 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresAucuns

Image

Note : 8.5 sur 10.

Comme pour Along for the Ride, Carlotta propose ici un projet hybride Livre / Vidéo, avec d’un côté un livre de 396 pages regroupant principalement la correspondance rédigée pendant le voyage par André Sauvage à son épouse, et de l’autre un Blu-ray (et un DVD) incluant le film La croisière jaune, restauré en 2K par Hiventy à partir d’un positif combiné nitrate.

Le résultat est un peu épais et brut, avec un grain argentique plutôt fin mais très présent, mais fleure très bon la préservation soignée des caractéristiques argentiques du film. L’image est en effet très naturelle et très agréable en visionnage, avec une texture homogène et une précision appréciable malgré les limites d’origine (capture 10). Cela permet à l’image de restituer sans faillir tant les images des paysages (captures 4 et 8) que les détails dans les plans plus serrés (capture 8). Il n’empêche que plusieurs plans sont tout de même plus en retrait, soit plus épais soit moins précis.

L’étalonnage est plutôt contrasté, tendant plutôt vers des noirs très profonds que des blancs lumineux. Cela peut parfois donner l’impression d’une image un peu sombre (captures 11 et 12) mais les zones d’ombre conservent leurs textures et menus détails. L’ensemble parait sinon plutôt équilibré et suffisamment nuancé, même si on se demande si l’usage d’un positif nitrate plutôt que du négatif n’a pas légèrement limité la marge de manoeuvre.

Enfin, l’image reste tout de même encore assez poussiéreuse et micro-rayée, mais il n’y a pas de gros défauts physiques à noter et le cadre comme la luminosité et les textures ont été efficacement stabilisés. La compression se montre très solide malgré la texture argentique à préserver.

Son

Note : 8 sur 10.

La piste 1.0 est étonnamment agréable pour un film de cet âge. Mélange de musique, de commentaire en voix off et d’effets sonores pas toujours en prise directe, le résultat peut avoir un côté parfois désuet (façon Extrait d’actualités des 40s) mais est paticulièrement frais et propre, avec qui plus est une bonne rondeur dans les graves évitant d’accentuer tout aspect sonore daté. Evidemment, cela reste aussi régulièrement un peu plat, mais en l’état, c’est une bonne surprise.

Suppléments

Sur le Blu-ray, on trouve comme suppléments :

  • L’autre croisière d’André Sauvage (1h 49 min 10, 1080p, muet; scan 2K CNC) (à noter qu’il s’agit du seul contenu exclusif au Blu-ray) : montage différent de celui proposé en programme principal, composé d’images assemblées en suivant la chronologie du voyage et identifiées grâce aux notes de travail et autres archives du cinéaste
  • 5 courts-métrages « de voyage », tous restaurés : Dans la brousse annamite (1936, 25 min 04, 1080p; scan 4K Cinémathèque française d’un interpositif combiné 35mm), L’Afghanistan (1938, 13 min 49, 1080p; restauration 2K L’image retrouvée d’une copie nitrate), La Perse (1938, 13 min 44, 1080p; restauration 2K L’image retrouvée d’un contretype 35mm), Images indochinoises (1939, 18 min 29, 1080p; restauration 2K L’image retrouvée d’une copie nitrate) et La croisière jaune – version courte (1971, 18 min 15, 1080p; restauration 2K L’image retrouvée d’un positif combiné 35mm)
  • 2 courts-métrages autour d’André Sauvage : Vues du Bois-des-Prés en été 1977 (1977, 9 min 11, 1080p, muet; restauration 2K L’image retrouvée d’une copie 35mm) et Chez André sauvage, peintre, musicien, écrivain (1977, 8 min 18, 1080p, muet; restauration 2K L’image retrouvée d’une copie 35mm)

Le livre est du même format que celui d’Along for the Ride, à savoir environ 24 x 20 cm avec couverture cartonnée rigide. Le Blu-ray est situé dans la 2ème de couverture et le DVD dans la 3ème de couverture. Bonne nouvelle : les disques sont cette fois-ci maintenus par des boutons en plastique plutôt qu’en mousse. Les disques sont ainsi mieux tenus en place et sont plus faciles à extraire puis replacer.

Le livre est, donc, centré autour de la correspondance écrite par André Sauvage à son épouse pendant le voyage, sorte de carnets de bord de l’expédition, où Sauvage y consigne tant les avancées et déconvenues de l’expédition que ses pensées sur celle-ci et sur les pays, paysages et cultures que l’expédition lui fait traverser. Ces notes, éditées et annotées par Béatrice de Pastre (CNC), représentent la très vaste majorité du livre car comptant pour 325 des 396 pages du livre. Elles sont complétées par 8 pages d’André Sauvage écrites pour ses enfants Agnès et Antoine autour des petites images trouvées dans des paquets de cigarettes chinoises et représentant principalement des personnages du Théâtre Populaire, ainsi que 24 pages de photos et cartes de l’expédition.

Autour de ces notes, on trouve aussi un regard contemporain, avec une préface d’1 page par la famille Sauvage, un nouveau texte de 3 pages par Eric Le Roy sur l’expédition de la Croisière jaune et les difficultés autour du film une fois les équipes rentrées, et un nouveau texte de 3 pages par Béatrice de Pastre sur le projet du CNC autour de ce documentaire, le CNC étant dépositaire des archives cinématographiques d’André Sauvage depuis les 80s. Le livre se clot sur 16 pages d’articles de presse couvrant l’expédition puis la sortie du montage du film par Léon Poirier en 1934 et la polémique générée, 5 pages par Eric Le Roy sur les films et courts-métrages présents dans cette édition et enfin 2 pages de « bibliographie sélective » par Béatrice de Pastre.

NB : il existe aussi une édition Blu-ray simple, qui reprend le même disque que celui proposé ici.

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque45,488,409,159 bytes
Taille Film20,740,185,792 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 25824 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOFrench / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1058 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

2 réflexions sur “Test Blu-ray : L’aventure cinématographique de la croisière jaune (Carlotta)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s