Test Blu-ray : In The Country (Re:Voir)

PaysFrance
EditeurRe:Voir
Date de sortie25 mai 2021
Support1 BD-50
RéalisateurRobert Kramer
Durée67 min 13 / 51 min 57 / 62 min 58
ZoneABC
Format d’image1.33
LanguesAnglais DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels (In The Country et Troublemakers), Français incrustés (Videolettres)

Image

Note : 7 sur 10.

Au volume 01 des éditions des films de Robert Kramer chez Re:Voir, on trouve In The Country et Troublemakers, films tournés en 16mm et restaurés par Hiventy il y a quelques années (probablement en 2K), ainsi que Vidéolettres, tourné en Hi8 puis transféré sur BetaSP.

L’image du film principal, In The Country, parait un tout petit peu moins piquée et plus lisse qu’attendue pour un film tourné en 35mm. Le rendu s’avère suffisamment précis et frais pour rappeler clairement qu’il s’agit là d’une restauration récente et compétente, mais la texture argentique semble simplement très légèrement atténuée sur plusieurs passages. Difficile de dire s’il s’agit là d’une caractéristique inhérente à la pellicule utilisée ou non, mais nous tendons à penser qu’il s’agit simplement d’un léger filtrage du grain. Cela n’empêche cependant pas l’image de proposer un bel upgrade, avec un bon niveau de détails, en particulier sur les plans serrés (captures 3 et 4 par exemple). Troublemakers parait d’ailleurs plus granuleux en comparaison, sans que cela ne trahisse une image moins fine ou moins détaillée. Pour autant, les deux films restent au final assez similaires dans leurs rendus très argentiques et, au final, confortables en visionnage. Evidemment, c’est beaucoup plus compliqué pour Vidéolettres, dont le rendu ultra vidéo et limité est logiquement immédiatement inférieur.

Vidéolettres a, par ailleurs, un étalonnage assez sombre. Difficile de confirmer si c’est volontaire, un artefact de son support de tournage ou un souci technique ici, mais dans l’état, le rendu général s’avère tout de même assez biaisé vers une assez faible luminosité, y compris pour des segments qui pourraient a priori être plus lumineux (capture 6). In The Country et Troublemakers sont bien plus équilibrés de ce côté, avec une palette de gris nuancée sans pour autant neutraliser les photos respectives des films (Troublemakers a une photo plus tranchée et contrastée, par exemple). Le résultat parait plaisant et surtout convaincant en visionnage.

Enfin, In The Country et Troublemakers paraissent efficacement nettoyés et stabilisés (même s’il subsiste quelques poussières ci et là), tandis que Vidéolettres souffre là aussi de soucis spécifiques à son format d’origine. Les encodages sont solides, y compris celui de In The Country, au débit vidéo étonnamment plus faible que celui des deux autres films (25 Mbps contre 35 Mbps – il aurait été plus logique que ce soit Vidéolettres qui soit plus compressé).

Notes image : In The Country : 8 / Troublemakers : 8.5 / Vidéolettres : 3.5

Son

Note : 7 sur 10.

Petit écart technique entre les pistes (dual mono) de In The Country et Troublemakers. C’est Troublemakers qui gagne, avec une piste plus ronde et énergique, là où celle de In The Country sonne tout de même nettement plus plate et voilée. Il ne faudra pas pour autant s’attendre à une quelconque démonstration de force, mais In The Country sonne tout de même un peu en-dessous, notamment au niveau des voix qui peinent à percer mais aussi à cause d’un souffle léger mais facilement audible. Vidéolettres est moins à part côté son que côté image, mais le design très intimiste du film rend l’expérience acoustique techniquement peu mémorable, d’autant que la piste (dual mono aussi) mérite de monter le volume pour compenser son sous-mixage global.

Suppléments

Aucun bonus vidéo (du moins, pas si l’on compte Troublemakers comme faisant partie des films principaux) mais un digipack contenant un livret bilingue français / anglais de 60 pages, qui inclut une introduction d’1 page par Cyril Béghin sur Robert Kramer, un texte de 3 pages de Jonathan Rosenbaum sur les premiers films de Robert Kramer, une interview de 5 pages de Robert Kramer et Robert Machover faite par David Dorfman en 1967, un entretien de Cyril Béghin avec Norman Fruchter et Robert Machover effectué en 2005 et enfin une conversation sur le montage de Vidéolettres entre Keja Ho Kramer et Stephen Dwoskin (2006).

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque47,611,631,113 bytes
Taille In The Country14,156,579,328 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 24985 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1627 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Taille Troublemakers14,937,436,224 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 34795 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1568 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Taille Videolettres18,147,523,776 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 34895 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1622 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)

Captures d’écran HD :

In The Country :

Videolettres :

Troublemakers :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s