Test Blu-ray : Meurtre par intérim (Le chat qui fume)

PaysFrance
EditeurLe chat qui fume
Date de sortie30 juin 2022
Support1 BD-25
RéalisateurUmberto Lenzi
Durée89 min 37
ZoneB
Format d’image2.35
LanguesItalien, Français (DTS HD MA 2.0)
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 8.5 sur 10.

Meurtre par interim est édité en Blu-ray chez nous via Le chat qui fume, à partir de la reprise de la restauration 2K parue il y a peu aux USA chez Mondo Macabro.

Le générique introductif fait assez peur, avec un grain argentique totalement figé très disgracieux, mais heureusement tout s’arrange après ces quelques premières minutes et on retombe là où on s’attendait à être pour une restauration 2K bien faite (ressemblant à une restauration basée sur le négatif original, quoique quelques remontées de bruit dans certaines scènes peu éclairées peuvent faire penser à l’utilisation d’un interpositif). Le résultat visuel est très plaisant et confortable, avec une définition et un niveau de détails largement appréciable, pour un upgrade HD visible. Pas de filtrage numérique intrusif est visible à l’écran, ce qui permet au film de conserver une patine argentique naturelle, sans lissage ni accentuation artificielle perceptible.

Les couleurs semblent assez équilibrées aussi, avec une palette plutôt chaude et légèrement saturée mais évitant toute dérive marquée sans pour autant paraître problématiquement neutralisée. Le tout parait adéquat et consistant, appuyé par un couple contraste / luminosité paraissant bien ajusté. On pourra par contre trouver l’image légèrement terne, comme un chouia voilée.

Pas de défaut physique particulier à noter, l’image étant très propre et tout aussi stable. L’encodage ne montre pas de faiblesse notable non plus.

Son

Note : 7.5 sur 10.

Attention : il y a un assez gros écart de niveau sonore entre la VO et la VF (la VF est proposée à un volume bien plus faible).

Même cet écart corrigé, la VO 2.0 (dual mono) propose tout de même un rendu certes un peu daté mais plus agréable à l’écoute que la VF (dual mono elle aussi). Le rendu sonore parait en effet un peu plus rond et dynamique, là où la VF semble un peu plus voilée et étriquée. Les deux pistes, cependant, ne déméritent pas et sont dans une honnête moyenne, notamment au niveau de la musique du film, qui profite d’une ouverture appréciable.

Suppléments

  • Interview d’Umberto Lenzi (2021, 22 min 48, 1080i)
  • 4 versions alternatives plus explicites de certains plans (13 sec + 10 sec + 12 sec + 11 sec, 1080p)
  • Bande annonce originale du film (4 min 08, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque24,662,200,656 bytes
Taille Film22,432,235,520 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 29956 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOItalian / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 813 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 640 kbps / 16-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 866 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 640 kbps / 16-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s