Test Blu-ray : In The Heat Of The Sun / The Emperor’s Shadow (Spectrum)

PaysFrance
EditeurSpectrum Films
Date de sortie01 août 2022
Support2 BD-50
RéalisateurJiang Wen / Zhou Xiao-Wen
Durée140 min 32 / 130 min 10
ZoneB
Format d’image1.85 / 1.85
LanguesMandarin DTS HD MA 5.1 / Mandarin (DTS HD MA 5.1 & 2.0)
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 8.5 sur 10.

Il est toujours très appréciable quand Spectrum dénichent des raretés bénéficiant en plus de restaurations en bonne et due forme, comme c’est le cas ici pour In The Heat Of The Sun, dont le résultat visuel est notablement rafraichi même si les couleurs sont discutables. Un panneau texte introduisant le film indique en effet qu’il s’agit là d’une restauration 2K effectuée en 2013 par L’immagine Ritrovata, principalement à partir d’un scan 4K de l’interpositif de la version internationale du film complété par le négatif original (plutôt, étonnamment, que le contraire) pour quatre scènes manquant sur l’interpositif.

Le travail effectué par Ritrovata, s’il n’est qu’en 2K et est basé sur un élément intermédiaire plutôt que le négatif original, donnant à l’image un aspect légèrement moins piqué et granuleux que ce qu’on peut avoir l’habitude de voir, a été visiblement fait avec soin et notamment un usage très limité / invisible d’outils numériques intrusifs. L’image conserve ainsi une légère granulosité argentique qui appuie un naturel visuel confortable, et un niveau de détails ne paraissant jamais électronique ou artificiel. Il faut composer cependant avec une certaine hétérogénéité visuelle, certains plans étant plus en retrait (et nous n’avons pas réussi à déterminer si c’est d’origine ou lié à des limites physiques des éléments disponibles), mais c’est autrement un travail tout à fait au niveau des attentes en HD.

L’étalonnage est par contre bien plus discutable, tant la signature du laboratoire recouvre les couleurs toutes les scènes les plus lumineuses. Si les scènes de nuit paraissent moins marquées (captures 9 et 15) et qu’on appréciera un couple contraste / luminosité paraissant bien ajusté, les scènes de jour sont clairement signées (captures 1 et 10, typiquement). On ne peut que supposer que malgré la consultation de Jiang Wen, il faudrait soustraire la signature du laboratoire pour retrouver les couleurs originelles du film. On pourra, dans une certaine mesure, trouver que cette dérive jaune sied plutôt bien au film en lui donnant un aspect crâmé au soleil thématiquement raccord et permettant ainsi de limiter la sensation laissée par l’intrusivité de cette signature, mais d’un point de vue purement technique, il ne fait (à force de récurrences) que peu de doutes que si la restauration avaient été étalonnée ailleurs (y compris en Europe), les couleurs trouvables ici seraient absentes.

Par contre, l’image a été efficacement nettoyée et stabilisée, et l’encodage ne parait pas montrer de faiblesse particulière.

Il est intéressant de comparer In The Heat Of The Sun à The Emperor’s Shadow, comme on l’avait fait avec les deux montages d’Ebola Syndrome, et constater les différences de rendu entre une restauration 2K au flux, disons, « traditionnel », et ce qui semble être un master HD moins transparent à la source (plus ancien ? plus bidouillé numériquement ?).

Du point de vue du rendu visuel, The Emperor’s Shadow s’avère pour autant plutôt dans le haut du panier malgré ses limites. L’image parait en effet assez clairement accentuée artificiellement (et probablement légèrement dégrainée aussi), limitant son aspect visuel et lui conférant parfois (notamment dans les séquences de jour) un aspect numérique qu’elle ne devrait pas avoir. Cela reste visible mais cependant relativement mesuré, permettant de maintenir une image pas non plus excessivement électronique. Le niveau de détails est qui plus est très correct, notamment dans les gros plans sur les interprètes. Le résultat est donc sûrement améliorable et clairement différent de ce qu’on observe sur In The Heat of the Sun en terme de texture, mais en l’état satisfaisant en visionnage. On notera par ailleurs une granulosité plus visible / moins filtrée durant les scènes en basse lumière.

L’étalonnage est lui aussi assez typique d’une certaine façon de faire, avec une palette de couleurs très neutre et légèrement chaude mais qui reste suffisamment dynamique pour ne pas que ce soit soit excessif. On pourra questionner tout de même l’intensité de cette neutralisation, mais elle préserve a minima les différentes ambiances du film, notamment avec les scènes en basse lumière. Le couple contraste / luminosité parait en tout cas adéquat, quoique peut-être un peu brutal avec les hautes lumières, tandis que la saturation des couleurs semble efficace.

L’image conserve quelques petites poussières récurrentes ainsi que des sauts fréquents du cadre lors des points de montage, mais rien d’intense. Par de souci d’encodage à noter.

Notes image : In The Heat Of The Sun : 8.5 / The Emperor’s Shadow : 7.5

Son

Note : 8 sur 10.

Côté son, le panneau technique de In The Heat of the Sun annonce une piste 5.1 reproduisant le mixage stéréo d’origine du film. Le résultat sonore est, à l’écoute, agréable et effectivement assez ouvert, avec une activité assez large à l’avant ainsi qu’une utilisation mesurée mais efficace du champ arrière. Cela donne une activité multicanale harmonieuse et agréable, et plutôt bien équilibrée entre les voix, les effets sonores et la musique. La piste parait, qui plus est, propre et ne semble pas trop sourde ou étouffée.

La piste 5.1 de The Emperor’s Shadow est bien éloignée de ce résultat, avec un rendu très timide et étriqué, paraissant éteindre l’ensemble des éléments sonores du film en tentant une légère ouverture du champ. Pour autant, les dialogues restent très fermement ancrés à l’avant tandis que l’activité surround reste très limitée. La piste 2.0, en fait dual mono, est bien plus convaincante, ré-équilibrant l’ensemble des éléments (quitte à niveler un peu la dynamique) tout en conservant un rendu plutôt ouvert et franc. On conseille de privilégier cette piste.

Notes son : In The Heat Of The Sun : 8 / The Emperor’s Shadow : 8 (piste 2.0) – 6.5 (piste 5.1)

Suppléments

Chaque disque embarque son lot de bonus.

In The Heat Of The Sun :

  • Présentation par Arnaud Lanuque (11 min 34, 1080i)
  • Entretien avec Nathalie Bittinger autour du film (17 min 35, 1080i)
  • Nouvelle interview de Manfred Wong (15 min 38, 1080i)
  • Bande annonce d’époque (4 min 18, 1080p restaurée) et nouvelle bande annonce française (1 min 52, 1080p)

The Emperor’s Shadow :

  • Making of (41 min 29, 1080i upscalé)
  • Nouvelle bande annonce française du film (1 min 42, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

In The Heat Of The Sun :

Taille Disque48,332,766,623 bytes
Taille Film36,997,085,184 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 29998 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOChinese / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3312 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

The Emperor’s Shadow :

Taille Disque44,944,490,351 bytes
Taille Film35,367,899,136 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 30002 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOChinese / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2589 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VOChinese / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1579 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

In The Heat Of The Sun :

The Emperor’s Shadow :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s