Test Blu-ray : Hero (Spectrum)

PaysFrance
EditeurSpectrum Films
Date de sortie01 août 2022
Support1 BD-50
RéalisateurCorey Yuen
Durée88 min 34
ZoneB
Format d’image1.85
LanguesCantonais DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 7.5 sur 10.

Après 88 Films aux USA et en Angleterre, le Hero de Corey Yuen est upgradé en Blu-ray en France via Spectrum Films. Selon toute vraisemblance, l’éditeur français utilise ici le même master HD de base que 88 Films (indiqué comme étant un « remaster HD tiré des négatifs originaux », mais non reconverti en 1080p24 (car présenté en 1080i50) et avec un nouvel étalonnage.

Avant toute chose, il convient de mentionner que le master HD créé par Celestial Pictures, utilisé par 88 Films puis Spectrum Films, est en partie tronqué. En effet, de multiples micro-coupes ont été effectuées (probablement par inadvertance, ou du moins par manque de rigueur technique) sur quasi chaque plan, tronqué de quelques images à chaque fin de plan (parfois 1 ou 2, parfois 10 ou 12). Cela explique pourquoi le film censé durer environ 98 minutes ne dure plus que 92 min 24 chez les Anglo-saxons à 24 images par seconde, et 88 min 34 en France (du fait de l’encodage en 1080i50 à 25 images par seconde). Malheureusement, il semble s’agir d’une pratique qui fut monnaie courante chez Celestial par le passé et que l’on retrouve ici sur Hero faute de travaux plus récents ou complémentaires. Ne sachant pas comment affecter la note Image par rapport à ce point, nous avons choisi de la laisser telle quelle et de laisser les lecteurs pondérer cela selon leur propre grille de valeurs.

Ce point spécifique mis à part, l’image proposée par le disque est très correcte. Tout en restant perfectible, elle propose un rendu plutôt précis (quoique très probablement obtenu en partie par accentuation artificielle des contours) et plutôt naturel, loin des limites de certains masters HD qui continuent malheureusement de peupler le marché des films asiatiques. Le résultat est globalement satisfaisant, avec notamment des gros plans à la définition et au niveau de détails appréciables, ainsi qu’avec la sensation d’un naturel relativement préservé (à quelques filtrages numériques près, donc, entre légère accentuation et patine manquant de grain). Nul doute que nous ne sommes pas là face à une récente restauration 2K (encore moins 4K) mais en l’état, de nombreux soucis potentiels ont été évités.

L’étalonnage est lui aussi assez convaincant même si on pourra supposer une palette globale peut-être un peu trop neutralisée, avec cette touche faisant penser aux visions très vidéo d’il y a 15-20 ans, ces blancs un peu brûlés, son contraste un peu balourds, sa légère dérive rosée. Cependant, cela reste suffisamment varié et dynamique pour que l’impression globale penche dans le positif, notamment avec des scènes en intérieur conservant des palettes de couleurs variées (rouges, bleus, …) et paraissant bien traitées. Il est intéressant de constater que le disque 88 Films possède une teinte jaunâtre nettement marquée, éliminée ici par Spectrum et dont le résultat rosâtre provient sans doute en partie de cette modification.

Enfin, l’image est plutôt propre et bien stabilisée, et l’encodage ne montre pas de faiblesses particulières. Comme noté plus haut, le film est encodé ici (comme tous les titres Shaw Brothers de l’éditeur) en 1080i50, et défile donc à la cadence incorrecte de 25 images par seconde au lieu de 24.

Son

Note : 7.5 sur 10.

La partie musique de la piste 2.0 (dual mono) sonne de façon assez fraiche et propre, avec un rendu clair et énergique très appréciable. A côté, les dialogues paraissent plus plats et rapeux, sans la rondeur et l’ouverture de la bande originale du film. L’un dans l’autre, le résultat global reste très correct mais pas particulièrement mémorable.

Suppléments

Là où l’interactivité des Anglo-saxons était légère, ce n’est pas le cas ici.

  • Présentation du film par Arnaud Lanuque (13 min 07, 1080i)
  • Mise en scène de l’euphorie cinétique (10 min 25, 1080i) : nouvel essai vidéo d’Alex Rallo sur le film
  • Séquence alternative issue de la version taiwainaise du film (22 sec, 1080p upscalé), montrant une version plus graphique de la décapitation apparaissant vers la 36ème minute sur le Blu-ray français
  • Nouvelle interview de Lawrence Wong Ka-hay (18 min 00, 1080i)
  • Bande annonce d’origine du film (2 min 52, 1080p upscalé) et nouvelle bande annonce (1 min 51, 1080i)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque32,267,441,585 bytes
Taille Film22,136,756,736 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 30007 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOChinese / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1580 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s