Test Blu-ray : Gloria (Wild Side)

PaysFrance
EditeurWild Side
Date de sortie27 juillet 2022
Support1 BD-50
RéalisateurJohn Cassavetes
Durée121 min 54
ZoneB
Format d’image1.78
LanguesAnglais (DTS HD MA 2.0 & 5.1), Français (DTS HD MA 2.0)
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais forcés

Image

Note : 8 sur 10.

Après une édition américaine en 2018 (chez Twilight Time) et une australienne en 2021 (chez Umbrella), Wild Side offrent au Gloria de John Cassavetes sa troisième édition HD dans le monde, à partir vraisemblablement du même master HD issu du catalogue Sony (et indiqué par Wild Side comme une « nouvelle restauration 2K »), mais avec quelques petits travaux complémentaires de Wild Side semble-t’il. Difficile d’évaluer précisément le flux technique ayant donné lieu à cette source numérique, qui ressemble parfois plus à un master HD pre-existant qu’à des travaux plus récents mais qui possède aussi plusieurs atouts plutôt retrouvables chez des restaurations plus fraiches.

Du côté de la définition, le constat global est plutôt positif malgré quelques petites limites. L’image est en effet d’une finesse plutôt confortable, cohérente avec une restauration 2K mais avec quelques limites qui peuvent laisser penser à l’usage d’un internégatif plutôt que du négatif original. Le niveau de détails est donc satisfaisant mais avec une légère épaisseur des traits et du grain. Le tout reste cependant naturel et ne parait pas accentué (d’où notre supposition quant à la source physique utilisée), mais peut donner une image pas toujours aussi fine qu’espéré (le visage de Rowlands sur la capture 6). C’est cependant dans l’ensemble plutôt confortable et se situe dans une moyenne haute pour ce type de source.

Côté étalonnage, Wild Side semble avoir effectué un petit ré-ajustement afin de rendre la palette de couleurs un peu moins typée que sur le Blu-ray américain, avec un contraste légèrement rehaussé et des couleurs un peu plus saturées. Cela donne de jolies choses (captures 3 et 5 par exemple), évitant l’aspect terne que peuvent avoir certains anciens masters HD et que semble avoir le disque US. Cependant, on conserve des hautes lumières écrêtées (captures 6 et 11 par exemple). Le résultat final parait plutôt bien équilibré.

Enfin, l’image est donc agréablement propre et stable, tandis que l’encodage ne parait pas introduire de soucis spécifiques. On notera que le film est ici proposé en 1.78, contrairement au disque US où il est en 1.85.

Son

Note : 7.5 sur 10.

Trois pistes sont proposées : un remix 5.1 de la VO, une VO 2.0 dual mono et enfin une VF 2.0 dual mono.

La VO 5.1 est étonamment timorée. La piste est particulièrement timide et peu expressive, avec un gros sous-mixage généralisé et une utilisation particulièrement restreinte de l’ensemble des enceintes. La piste se limite globalement à ouvrir le champ sur les trois enceintes avant mais elle manque quoiqu’il en soit de punch, même une fois le volume remonté. La VO mono s’avère immédiatement plus satisfaisante, bien qu’encore un peu datée par une certaine platitude. Cependant, les dialogues sont propres et clairs, et elle reste (comme le remix 5.1) vierge de défauts spécifiques.

La VF mono est un petit cran en-dessous de la VO (au-delà d’une différence de tonalité). Les dialogues sont un peu trop en avant, ce qui peut déséquilibrer le mixage mais rattrape d’un autre côté la relative timidité de la piste. On retrouve cepenant une piste propre et sans défaut notable, dans une honnête moyenne.

Suppléments

Plusieurs suppléments produits par Wild Side pour cette édition, contrairement à l’édition australienne, qui était vierge de tout bonus, et l’édition américaine, qui ne proposait qu’une piste musical isolée.

  • Une femme d’influence (22 min 51, 1080i) : nouvelle interview de Murielle Joudet à propos de Gena Rowlands
  • Un enfant revient (38 min 58, 1080i) : nouvelle interview de Murielle Joudet à propos du film
  • Dix pas avant le peuple (32 min 25, 1080i) : nouvelle interview de Robert Guédiguian à propos de John Cassavetes
  • Livret de 50 pages, nommé « Gloria in excelsis ou Le Crépuscule du matin » et contenant un extrait d’1 page des Entretiens avec Gena Rowlands de Stig Björkman, un texte de 8 pages de Frédéric Albert Levy & Doug Headline sur le film, sa production et sa place dans la carrière de Gena Rowlands, et un entretien de 3 pages de Nicolas Boukhrief par Frédéric Albert Levy sur les enfants acteurs

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque48,343,684,303 bytes
Taille Film34,767,384,576 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 27915 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2056 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3661 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2047 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s