Test Blu-ray : Texasville (Carlotta)

PaysFrance
EditeurCarlotta
Date de sortie21 juin 2022
Support1 BD-50
RéalisateurPeter Bogdanovich
Durée125 min 29
ZoneB
Format d’image1.85
LanguesAnglais, Français DTS HD MA 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 7.5 sur 10.

Texasville complète le trio de sorties Carlotta de juin consacré à Peter Bogdanovich. Si l’éditeur doit, comme pour Daisy Miller, composer ici aussi avec un master HD pre-existant, le résultat visuel semble un peu plus convaincant.

Il faut bien sûr composer avec des limites assez typiques de ce genre de master HD : une texture argentique manquant de fidélité (grain un peu épais et atténué, un chouia d’accentuation artificielle ou là), quelques petits tremblements du cadre, des poussières récurrentes et un niveau de détails parfois un peu limité faute d’une meilleure finesse. Mais dans l’ensemble, ce master fait partie plutôt du haut du panier de la part d’un studio pas forcément connu pour le traitement technique de son fond de catalogue.

Or, ici, l’image préserve un aspect naturel plutôt plaisant, avec certes quelques passages en retrait rappelant l’âge probable de la source numérique (capture 3), mais avec sinon un joli confort de visionnage dans les plans larges (captures 1 et 6) comme les plans plus serrés (captures 5 et 7). L’un dans l’autre, l’impression laissée par le rendu visuel est donc, sur cet aspect, plus positif qu’il n’aurait pu l’être.

L’étalonnage est lui aussi relativement convaincant, avec quelques passages peut-être excessivement sombres, ainsi que (plus généralement) un travail « à l’ancienne » avec des carnations bien rosées, des blancs cramés et une balance des couleurs « ultra pure », mais cela reste suffisamment contenu pour éviter les pires travers déjà vus en la matière. Nul doute qu’une restauration plus récente offrirait un peu plus de nuances, notamment dans les basses et hautes lumières, mais dans l’ensemble, c’est très correct.

Enfin, il reste pas mal de poussières et d’instabilité du cadre, mais pas de défaut physique plus important que cela.

Son

Note : 7.5 sur 10.

VO et VF 1.0 s’avèrent très proches l’une de l’autre, pour un film globalement très peu démonstratif, et des pistes son qui semblent l’être d’autant plus qu’elles paraissent en plus un peu sous-mixées. N’hésitez donc pas à monter le son. Mais entre dialogues souvent intimistes, musique quasi exclusivement diégétique et effets sonores peu prononcés, l’ensemble conserve à la fois un équilibre appréciable (notamment du côté des dialogues) mais aussi un côté très timide et monocorde. C’est très certainement volontaire, mais donne aussi l’impression tout de même d’une piste très très douce.

Suppléments

  • Imprimer la légende (26 min 25, 1080p) : nouvel entretien avec Jean-Baptiste Thoret à propos du film
  • Bande annonce du film (2 min 09, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque43,597,627,375 bytes
Taille Film36,835,483,200 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 34904 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1076 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1105 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s