Test Blu-ray : Panique année zéro (Rimini)

PaysFrance
EditeurRimini
Date de sortie18 mai 2022
Support1 BD-50
RéalisateurRay Milland
Durée92 min 03
ZoneB
Format d’image2.35
LanguesAnglais DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 7.5 sur 10.

Après Kino en 2016 aux USA et Anolis en 2021 en Allemagne, Panique année zéro arrive en Blu-ray en France via l’éditeur Rimini, selon toute vraisemblance à partir du même master HD.

Le résultat est imparfait mais globalement agréable à regarder. Nous sommes en effet plutôt dans le haut du panier des masters HD pre-existants, pour une image ne paraissant pas excessivement filtrée (hormis une touche de dégrainage et une autre d’accentuation artificielle, plutôt légères et ponctuelles) et conservant ainsi un naturel plaisant en visionnage. Il subsiste certes une douceur ainsi qu’une légère épaisseur qui seraient corrigées par un travail compétent plus récent (même un simple remaster 2K), mais en l’état, on comprend qu’il ait été jugé possible d’utiliser ce master HD pour un Blu-ray, loin de certains résultats plus questionnables. Les plans plus serrés restent les plus appréciables en visionnage (capture 2) mais plusieurs plans larges en extérieur démontrent eux aussi le rendu HD du disque (captures 10 et 11).

L’étalonnage est lui aussi convaincant, même si on notera quelques hautes lumières trahissant l’âge probable du master utilisé ici (captures 1 et 12). Sinon, la palette de gris est plutôt dynamique et nuancée, notamment dans les basses lumières, pour un rendu général paraissant équilibré et sans souci notable, que ce soit pour les plans les plus lumineux que ceux moins éclairés.

Finalement, les défauts les plus visibles se situent au niveau de la stabilité du cadre, qui tremblote latéralement très fréquemment et nettement, ainsi que dans la présence de pas mal de petites poussières peu gênantes mais fréquentes. Pas de soucis de compression à noter.

Son

Note : 7 sur 10.

La piste 2.0 (dual mono) sonne un peu datée à l’oreille. Si elle est propre et sans gros souci physique, elle manque tout de même de dynamique, ce qui s’entend lors des scènes les plus mouvementées (notamment en fin de film). De même, la musique profite d’une restitution propre et sans distorsion, mais parait rapidement plafonner. Enfin, les dialogues sont eux aussi plutôt clairs et propres, mais manquent un peu de punch.

Dans l’ensemble au final, cela donne une piste confortable à l’écoute mais un peu désuète.

Suppléments

  • Nouvelle présentation du film par Alexandre Piletitch (25 min 29, 1080i)
  • Atomic Shock ! (9 min 10, 1080p) : interview de Joe Dante sur le film

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque30,841,683,740 bytes
Taille Film21,894,297,600 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 28073 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2019 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s