Test Blu-ray Import : The Men (BFI)

PaysAngleterre
EditeurBFI
Date de sortie16 mai 2022
Support1 BD-50
RéalisateurFred Zinneman
Durée86 min 58
ZoneB
Format d’image1.37
LanguesAnglais LPCM 2.0 (dual mono)
AudiodescriptionNon
Sous-titresAnglais pour sourds et malentendants

Image

Note : 6.5 sur 10.

9 ans après l’édition Blu-ray parue aux USA chez Olive, The Men arrive en HD en Angleterre via le BFI, vraisemblablement à partir du même master HD, aujourd’hui assez daté.

Ce dernier est plutôt correct sur le fond, mais possède tout de même de nombreuses limites techniques. Du côté des bons points, c’est un rendu naturel paraissant relativement vierge de filtrages numériques excessifs ou intrusifs, permettant à l’image de conserver un aspect pellicule plutôt plaisant en visionnage. Cela permet aussi de préserver une certaine précision de l’image et ne pas adoucir artificiellement l’image ou au contraire ajouter une couche d’accentuation artificielle pour tenter d’augmenter la sensation de netteté. On appréciera ainsi la définition et le niveau de détails proposés malgré une douceur généralisée.

C’est d’ailleurs sur cet aspect que les choses pèchent. En effet, le master HD utilisé est sans doute assez ancien (9 ans au minimum, mais sans doute plus encore), est potentiellement basé sur une source intermédiaire plutôt que le négatif original, et ne provient pas d’un flux technique paraissant particulièrement poussé. Le résultat est donc fluctuant et avec plusieurs limites, notamment un niveau de précision un peu limité et hétérogène. De nombreux plans (en-dehors des fondus) sont très doux et manquent de définition, tandis que la texture de l’image est tout de même souvent assez épaisse. Nul doute qu’un simple remaster 2K récent et bien fait permettrait à l’image de récupérer ces quelques manques. On notera aussi quelques brefs passages au rendu proche d’un fondu enchaîné (capture 8).

L’étalonnage souffre peu ou prou des mêmes limites, à savoir des travaux sans doute un peu anciens et un peu légers. Le résultat est globalement plutôt agréable à voir, mais on sent régulièrement un certain manque de finesse dans la palette de gris, avec des passages parfois un peu ternes, et d’autres au contraire avec des hautes lumières un peu maltraitées. L’autre gros souci est un manque flagrant de stabilité de la luminosité, qui vacille assez constamment, ce qui peut fatiguer les yeux y étant le plus sensibles.

Enfin, dans la lignée de ces instabilités multiples et constantes, l’image s’avère encore poussiéreuse et parsemée de micro-rayures verticales ci et là. Pas de soucis d’encodage à noter cependant, mais la finesse relative de l’image est à la base peu à même de mettre à mal une compression gérée un minimum convenablement (surtout à 31 Mbps en moyenne).

Son

Note : 6.5 sur 10.

La piste son est avant tout assez nettement sous-mixée, et on conseillera de monter le volume pour pleinement suivre le film. Cela étant fait, le rendu sonore est plutôt propre (pas de souffle particulièrement gênant ou autre défaut physique notable) mais manque cruellement de coffret et de capacité à se projeter. Les voix paraissent un peu sourdes, la musique plafonne assez rapidement, et le tout sonne particulièrement plat. Si cela permet de suivre le film sans difficulté, le résultat global est très peu mémorable.

Suppléments

Les suppléments sont en anglais non sous-titré sauf mention contraire.

  • Nouveau commentaire audio de Jim Hemphill
  • Return to Action (18 min 48, 1080p restauré, avec sous-titres anglais optionnels) : court-métrage réalisé en 1947 par Gilbert Gunn pour le ministère du travail britannique, sur une thématique similaire à celle du film
  • The Undefeated (35 min 01, 1080p restauré, avec sous-titres anglais optionnels) : court-métrage réalisé en 1950 par Paul Dickson pour le ministère britannique des retaites, là aussi sur un sujet très similaire à celui du film
  • Interview de Carl Foreman enregistrée en 1969 au National Film Theatre (82 min 30, proposé en commentaire audio du film)
  • Bande annonce originale du film (1 min 45, 1080p upscalé)
  • Galerie photos
  • Livret de 38 pages contenant un texte de 8 pages sur le film par Philip Kemp, un texte de 4 pages par Victoria Millington sur le début de carrière de Marlon Brando, un texte de 9 pages par Scott Harrison sur Fred Zinnemann, la critique d’époque du film de 4 pages par Richard Winnington parue dans Sight & Sound et enfin 2 pages détaillant les bonus (dont notamment Return to Action, par Tony Dykes, et The Undefeated, par Katy McGahan)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque38,862,022,212 bytes
Taille Film23,768,395,776 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 31986 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 2304 kbps / 24-bit

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s