Test Blu-ray : L’échiquier du vent (Carlotta)

PaysFrance
EditeurCarlotta
Date de sortie17 mai 2022
Support1 BD-50
RéalisateurMohammad Reza Aslani
Durée100 min 04
ZoneB
Format d’image1.85
LanguesPerse DTS HD MA 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 8.5 sur 10.

Longtemps censuré et quasiment cru perdu, L’échiquier du vent a finalement pu être restauré en 2020 via la Film Foundation. Le travail a été effectué en 4k par L’image retrouvée à partir des négatifs originaux, retrouvés en 2015. Un panneau texte en amorce du film indique aussi que « l’étalonnage a nécessité un travail méticuleux, notamment pour les bobines 9 et 10 qui possèdent une teinte orange rappelant le cinéma muet. La restauration a été étroitement supervisée par Mohammad Reza Aslani et Gita Aslani Shahrestani; Houshang Baharlou, le directeur de la photo du film, a contribué aux étapes finales de l’étalonnage ».

Longtemps uniquement visible à partir d’une VHS au rendu évidemment abominable, c’est donc le jour et la nuit ici car la restauration 4K offre un rendu largement digne d’éloges. Le résultat visuel est en effet très fin et détaillé, avec un grain fin parsemant de façon naturelle l’image et appuyant un rendu paraissant respectueux des origines argentiques du film et sans bidouillage numérique artificiel visible. La principale limite parait d’origine, à savoir un certain nombre de plans à la mise au point approximative, et donnant forcément lieu à une précision et un niveau de détails moindres sur les endroits où on les attendrait. Le reste du film, cependant, offre un rendu et une texture hautement recommandables, d’autant plus vu l’histoire des éléments originaux.

Côté étalonnage, on ne peut que constater que malgré les propos indiqués dans le panneau technique en amorce du film, la signature colorimétrique du laboratoire recouvre (dès le générique du début – capture 1) une énième fois la palette générale du film, faisant questionner si elle colle exactement aux intentions d’origine du film ou si le résultat le plus fidèle n’est pas celui visible à l’écran mais auquel on aurait éliminé cette signature (comme certains éditeurs le font maintenant de plus en plus, comme encore récemment Koch pour 1900). La dérive générée contamine les noirs qui en deviennent bleutés (captures 4 et 11 par exemple), et elle recouvre en partie le travail de rafraichissement des couleurs. Ce dernier, heureusement, réussit à se faire ressentir malgré tout, notamment via les rouges éclatants de certaines étoffes, et grâce aussi à un ajustement efficace du contraste et de la luminosité. Si la signature est rapidement reconnaissable, elle reste un peu moins intense que ce qu’on a pu voir sur certains films restaurés et étalonnés par le laboratoire, en particulier pour certains plans en extérieur (capture 6).

Enfin, l’image a été très efficacement stabilisée et nettoyée, et ne subsistent que quelques micro-rayures de temps à autres ainsi que quelques plans montrant de légèrement pulsations de la luminosité.

Son

Note : 7 sur 10.

La piste 1.0 est assez épurée dans son style, donnant un son à la fois propre et relativement confortable, mais aussi un rendu paraissant souvent restreint. Les dialogues sont plutôt clairs mais paraissent manquer très légèrement de rondeur, tandis que les quelques passages musicaux semblent eux aussi efficacement rafraichis mais encore limités par un rendu assez plat. Dans l’ensemble, pas de soucis particuliers donc, mais rien de particulièrement mémorable non plus.

Suppléments

  • Le majnoun et le vent (51 min 08, 1080i) : documentaire réalisé en 2022 par Gila Aslani Shahrestani sur le film, de sa genèse à la redécouverte 40 ans après sa sortie des négatifs du film, pensés perdus jusque là
  • Deux courts-métrages de Mohammad Reza Aslani : La coupe Hassanlou et l’histoire de celui qui demande (1966, 21 min 47, 1080p restauré) et La coupe Hassanlou : J’ai dit de contempler cette coupe divinatoire (2014, 28 min 44, 1080p)
  • Bande annonce pour la ressortie française 2021 (1 min 32, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque38,723,857,195 bytes
Taille Film24,469,935,360 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 29973 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOPersian / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1037 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s