Test Blu-ray Import : La Llorona (Indicator)

Visuel du Blu-ray Import : La Llorona (Indicator)
PaysAngleterre
EditeurIndicator
Date de sortie21 mars 2022
Support BD-25
RéalisateurRamon Peon
Durée70 min 18
ZoneABC
Format d’image1.37
LanguesEspagnol LPCM 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresAnglais optionnels, Anglais pour sourds et malentendants

Image

Note : 6 sur 10.

Chose rare au sein de la ligne éditoriale de la collection Indicator (originellement totalement centrée sur des programmes anglophones), deux films mexicains sont édités dans cette vague de mars 2022, tous deux dans le cadre de travaux de préservation effectués pour Permanencia Voluntaria : La Llorona et Phantom of the Monastery. La Llorona est, des deux, bien plus abîmé et pour cause : la restauration 2K, effectuée en 2021 par la Cinema Preservation Alliance, est basée sur l’unique copie survivante, une copie 16mm en assez piètre état.

On voit bien à l’écran, pour autant, que le travail de restauration s’est fait en préservant la texture argentique de la source. Sous les multiples défauts et limites de l’image, on trouve en effet une texture argentique naturelle et bien présente, ainsi qu’un niveau de détails clairement limité par la source (16mm et abîmée) mais en ligne avec ce qu’on pouvait en attendre, en particulier dans les gros plans (captures 15 et 18). Il faudra donc s’en contenter, et même si cela offre un certain confort de visionnage sans doute inimaginable il y a encore peu de temps, les plans larges notamment sont tout de même très souvent peu détaillés voire quasi flous (captures 1 et 16).

Evidemment cependant, il faudra composer avec ces limites, entre des instabilités chroniques (cadre et luminosité), une tonne de défauts physiques (rayures, sautes d’image, poussière) et le fait qu’il s’agisse d’une copie 16mm et non un élément de génération plus proche du négatif original.

Cela affecte cependant assez peu l’étalonnage, qui réussit à proposer une palette plutôt nuancée, ni trop terne ni trop poussée, et permettant d’extraire autant de détails que possible sans pour autant dénaturer le résultat. Comme indiqué plus haut, la luminosité reste cependant assez instable avec des vacillements constants, ainsi qu’un court passage vers la 50ème minute (capture 17) qui est surexposé.

Evidemment, il convient au final de constater que le travail technique de restauration a fait ce qu’il a pu avec les éléments en sa possession, et si la note technique reflète le résultat final, elle est principalement liée à ces éléments.

Son

Note : 4 sur 10.

Si l’image reste abîmée malgré le travail effectué, c’est côté son qu’il faut s’accrocher. Le rendu sonore est en effet particulièrement anémique et abîmé, où à peu près tout y passe : le volume général est faiblard, la musique ressemble à un vieil enregistrement radio lointain et distordu, les dialogues sont voilés et saturent régulièrement, les bruitages sont sourds, un souffle est audible tout du long, et certains passages particulièrement abîmés visuellement le sont aussi acoustiquement (comme lors de cette « pluie de rayures » à la 34ème minute). Bref, c’est compliqué.

A noter la présence de deux pistes de sous-titres anglais (toutes deux optionnelles) : une piste simple, et une piste pour sourds et malentendants.

Suppléments

Tous les suppléments sont en anglais non sous-titré.

  • Nouveau commentaire audio de Stephen Jones et Kim Newman
  • La Llorona : Ghosts of the Past (17 min 01, 1080p) : documentaire réalisé en 2021 par Viviana García Besné (arrière petite-fille du producteur du film), revenant sur la production et l’impact du film
  • Transcending Time (2022, 17 min 49, 1080p) : nouvelle présentation du film par Abraham Castillo Flores, programmateur du Mexico’s Mórbido Film Fest, qui revient sur le film mais aussi l’adaptation du mythe de La Llorona au cinéma
  • Lunas y estrellas (2022, 1 min 38, 1080p) : courte compilation des marqueurs de changement de bobine du film, aux formes assez inhabituelles, et qui ont été retirées de la restauration finale du film
  • Livret de 40 pages incluant un nouveau texte de 7 pages par Emily Masincup autour du film, un article de 3 pages de 1932 sur la légendre de La Llorona, un nouveau texte de 3 pages par Valeria Villegas Lindvall sur les adaptations cinématographiques de cette légende, un article d’époque de 2 pages sur la première du film, 2 pages de critiques d’époque du film, et enfin un nouvel article de 3 pages par Peter Conheim sur la restauration du film

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque23,989,209,776 bytes
Taille Film19,974,135,360 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 33697 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOSpanish / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s