DVD Classik : entretien avec Olivier Bitoun

Lancé en 2002, en plein boom du DVD, DVD Classik est devenu un repère clé pour les internautes intéressés par le cinéma de patrimoine… mais pas que ! Avec son forum très fourni et ses critiques artistiques fournies, le site s’est définitivement implanté comme un poids lourd francophone en la matière.

Pour en savoir plus sur son fonctionnement et ce qui anime sa rédaction, nous avons posé nos questions à sa rédaction, notamment Olivier Bitoun. Notez cependant que la plupart des réponses furent collégiales.

  • Combien de personnes comporte l’équipe ? Quelle est la répartition des tâches / spécialité de chacun ? Quel est le background des membres de l’équipe et comment sont-ils arrivés dans l’équipe de Classik ?

L’équipe actuelle de DVDClassik est composée de 11 personnes (parmi lesquelles quelques uns des membres fondateurs du site en 2002). Tout le monde étant bénévole, les tâches se répartissent en fonction du temps que chacun peut consacrer au site. Ce temps variant au fil des années, les tâches vont et viennent d’un membre  à un autre : relations avec les éditeurs, référencement des sorties cinéma et DVD/Blu Ray, répartition des titres entre les chroniqueurs, réception et suivi des DVD/Blu Ray tests, mises en page des articles, gestion du planning, référencements, annonces Facebook, rédaction des actualités, réponses au courrier des lecteurs. L’ensemble de ces tâches est réparti entre neuf personnes.

Au-delà de cette gestion, il y a bien sûr la rédaction des chroniques et des tests techniques. On retrouve ici les neuf mêmes personnes auxquelles vient s’ajouter une dizaine de contributeurs plus ou moins occasionnels, certains nous envoyant des textes ponctuellement, d’autres participant très activement au site.

Du côté technique, nous avons deux personnes : l’une qui a créé la dernière version du site (la V3, mise en ligne en 2012, et qui a en partie révolutionné le fonctionnement du site) et l’autre qui s’occupe du suivi de l’hébergement, des debugs et des mises à jour de la partie forum.

Enfin, pour la partie forum, quatre personnes sont en charge de la modération.

À noter que nous avons décidé il y a quelques années de séparer la gestion du forum et de celle du site, à la fois car la modération est extrêmement chronophage, mais aussi pour éviter un mélange des genres pas toujours heureux.

Quant aux backgrounds, ils sont tellement variés qu’il serait vain de décrire les parcours de chacun. Disons que nous sommes tous liés par notre amour du cinéma.

  • Comment est venue l’idée de fonder un site et un forum comme DVD Classik, c’est-à-dire avant tout porté par la passion du cinéma de patrimoine, quelque chose considéré comme peu porteur auprès du grand public ?

D’abord pour combler un manque. Notre forum en particulier a été imaginé comme un endroit où on peut discuter des films de répertoire sans écarter le cinéma contemporain. Un endroit sans chapelles, où l’on pourrait échanger aussi bien sur le cinéma d’auteur le plus exigeant que sur le dernier blockbuster, sur une rareté bis nippone que sur un classique hollywoodien

Il y a ensuite l’envie de suivre au travers du site l’actualité du répertoire et celle des sorties DVD au départ, puis plus tard les rééditions en salles, les rétrospectives, les livres, les expositions…

Pour les éditions DVD (et maintenant Blu Ray), nous voulons également parler de l’aspect technique et éditorial afin que le site puisse guider le lecteur dans ses achats.

L’envie enfin de transmettre quelque chose de notre cinéphilie aux lecteurs, de proposer à travers des chroniques une sorte de guide du cinéma de répertoire, avec des textes que nous souhaitons simples et accessibles sans cependant céder sur le fond. Cela reste un guide bien sûr très partiel, mais avec des textes qui se sont grandement étoffés au fil des années, des rédacteurs aux goûts très variés et des publications quasi quotidiennes, le site commence petit à petit à ressembler à ce que nous imaginions.

  • Chaque rédaction a sa préférence, sa ligne éditoriale, et DVD Classik, de par sa structure, ne met en avant qu’un nombre restreint d’événements ou de films. Comment choisissez-vous quelles œuvres seront mises en avant ou non ?

Avec six mises en ligne chaque semaine, nous réussissons tout de même à couvrir une bonne partie de l’actualité du répertoire en France. Après, effectivement, nous ne visons pas à l’exhaustivité. Les choix des films traités se font en fonction des goûts, des envies et des découvertes des rédacteurs. Nous avons tendance à privilégier les films que nous aimons, mais il nous arrive également de traiter de films qui ne nous plaisent pas particulièrement, mais qui font partie d’un cycle ou qui se révèlent importants dans l’actualité.

  • DVD Classik a une architecture assez particulière, dans le sens où le site en lui-même ne représente qu’une partie assez limitée de l’activité de la plate-forme, fortement fournie par son forum. Cette répartition de l’activité avait-elle été anticipée ? Comment le trafic est-il aujourd’hui réparti ? Comment cela a-t-il évolué ces dernières années ?

Sur un mois type, nous comptons environ 64 000 lecteurs réguliers (ceux qui visitent le site et le forum plus de 10 fois dans le mois) et 95 000 lecteurs de passage (qui arrivent sur le site ou le forum via des moteurs de recherche ou des liens extérieurs). Les lecteurs réguliers se répartissent pour deux tiers sur le site et un tiers sur le forum.

Le gros des visites de DVDClassik se faisant sur le site, on ne peut donc pas dire que l’activité soit essentiellement fournie par le forum ! Il y a bien sûr des passerelles entre les deux, mais on a affaire à deux entités assez distinctes au final.

Le nombre de lecteurs pour le site a été en évolution constante, avec une forte accélération suite à la mise en ligne de la V3 du site. Pour le forum, le nombre de visiteurs est plus stable, avec un accroissement moindre.

  • Côté organisation, quel est le temps consacré par l’équipe au site et au forum ?

Le temps passé à Classik varie d’un membre de la rédaction à un autre et, pour un même membre, varie en fonction de son occupation professionnelle ou de sa vie familiale. Difficile de donner une estimation précise, mais on peut compter en moyenne une vingtaine d’heures par rédacteur par semaine.

  • Le domaine a un coût, et le fait que l’équipe soit bénévole et qu’il n’y ait pas de publicité sur le site (pop-ups, vidéos publicitaires, etc.) laisse à supposer que le financement de son maintien en ligne est exclusivement individuel (en opposition à de la pub ou des sponsors, etc.). Vous avez mis en place en 2011 un bandeau Amazon permettant à Classik de recevoir une commission à chaque achat effectué à travers ce bandeau. Quel était le bilan avant ce bandeau, et quel est-il maintenant ?

Avant 2011, les frais étaient partagés entre les deniers personnels des membres de la rédaction et les cotisations des membres de l’association. La mise en place du bandeau Amazon a permis de faire vivre le site de façon autonome : les revenus générés par ce bandeau nous permettent de payer l’hébergement et les différents frais postaux. Cela reste une économie très précaire (DVD Classik demeure à but non lucratif et ne génère donc aucun bénéfice), mais elle est juste suffisante pour faire exister le site et le forum.

  • Classik est devenu progressivement un point de rencontre de nombreux passionnés du cinéma de patrimoine, à un point où, aujourd’hui, on voit de nombreuses éditions DVD/Blu-ray arborer le petit logo du site, mais aussi des sites anglo-saxons discuter de ce qu’on trouve chez Classik. Enfin, certains éditeurs (Gaumont, Carlotta, Lobster) profitent aussi du forum pour communiquer autour de leur travail. Y avez-vous gagné en terme de visibilité ? Notoriété ?

Oui, très certainement. Nous sommes maintenant bien repérés par la majorité des éditeurs et distributeurs français de films de répertoire, mais aussi par des structures comme la Cinémathèque française ou la Cineteca de Bologne.

  • Vous faisiez dans le passé des interviews « portes ouvertes » chez Wild Side et Carlotta, mais ça ne s’est plus fait depuis Wild Side pour Colorado en juillet 2013, et d’une manière générale cela était devenu plus sporadique qu’il y a quelques années (en 2011 notamment). Est-ce par manque de temps ? Manque de disponibilité des éditeurs ?

Nous avons plusieurs interviews en projet, qui sont cependant retardées pour des questions d’emploi du temps. Mais c’est vrai que c’est quelque chose que nous aimerions pouvoir faire plus régulièrement.

NdR 2021 : l’équipe a depuis interviewé Pierre Etaix, Sandrine Veysset, les laboratoires Eclair, Serge July, Gaumont, Lobster, et bien d’autres encore.

  • Officiellement, le forum possède environ 6 200 membres, même si dans les faits, seule une partie beaucoup plus petite est véritablement active. Pour autant, cela constitue une communauté très vaste. Est-ce que cela implique des problèmes en terme de modération ? Par définition, plus un forum est fourni, plus il y a des risques de conflits personnels virant à la guerre de tranchées, ou bien des trolls de passage qui mettent le bazar…

Il y a effectivement des forumeurs actifs, mais aussi beaucoup de simples lecteurs. La modération tient compte de cet état de fait et essaye de penser à ces lecteurs de passage qui aiment lire le forum, mais n’osent pas forcément passer le pas en postant des messages. Ceci veut dire qu’il faut éviter que le forum devienne trop un entre-soi, éviter que les prises de bec ne découragent le lecteur. Nous avons décidé d’être assez fermes sur la gestion des débordements afin que le forum reste accueillant et agréable pour tous.

Contrairement à ce que certains utilisateurs pensent, le forum n’est pas un espace public où tout peut se dire sans retenue. C’est un espace qui appartient à Classik et c’est Classik qui en édicte les règles. La modération est un exercice particulièrement compliqué, et nous pouvons vraiment nous féliciter du ton général du forum où les débordements et pugilats excessifs sont globalement bien maitrisés.

  • Le Net avec ses internautes change progressivement son approche des médias. Quelles ont été les principales évolutions auxquelles DVDClassik a dù faire face ces dernières années, et comment les a-t’il abordées ? Est-ce que Classik est plus ou moins actif qu’il y a quelques années ? Voyez-vous le site et/ou le forum évoluer dans un futur proche ?

Le site est toujours plus actif, même s’il n’y a pas eu d’événement particulier auquel il a fallu faire face, hormis l’importante refonte du site et le fait d’être plus précis sur les tests techniques avec l’avènement du support HD. Quant au forum, il a évolué, avec un important renouvellement des forumeurs actifs ces dernières années.

  • Si vous pouviez apporter un type de contenu supplémentaire spécifique absent aujourd’hui du site, lequel serait-il ?

Quelques membres de l’équipe ont envisagé l’intégration de vidéos (rappels historiques, présentations de cinéaste, analyses de séquence…), mais pour plusieurs raisons (notamment techniques, mais aussi et essentiellement des questions de droits ou d’emplois du temps), cela ne s’est jamais fait. Un jour peut-être…

Nous remercions chaleureusement Oliver Bitoun pour son amabilité et la disponibilité dont il a fait preuve le 6 août 2015 pour répondre à nos questions, ainsi que toute l’équipe de DVD Classik pour son aide et apport sur cet entretien.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s