Test Blu-ray Import : Censor (Second Sight)

Visuel du Blu-ray Import : Censor (Second Sight)
PaysAngleterre
EditeurSecond Sight
Date de sortie31 janvier 2022
Support2 BD-50
RéalisateurPrano Bailey-Bond
Durée83 min 59
ZoneB
Format d’image2.39
LanguesAnglais DTS HD MA 5.1
AudiodescriptionNon
Sous-titresAnglais pour sourds et malentendants

Image

Note : 9.5 sur 10.

Censor, de Prano Bailey-Bond, se voit dérouler le tapis rouge chez Second Sight (juste après un traitement tout aussi prestigieux chez Vinegar Syndrome aux USA), avec une édition Blu-ray très chargée.

Techniquement parlant, pas de spécificité cependant, mais ce n’est pas forcément une (mauvaise) surprise. Le film a été fini en 2K et le rendu visuel en HD est tout à fait à la hauteur et cohérent avec ça. La photo bleutée et argentique du film est parfaitement restituée ici, avec un rendu HD ciselé de tous les instants (même lors du final). Le niveau de détails fins est ainsi excellent, offrant au film un support de rattrapage particulièrement confortable sans fausse note, dans les plans serrés (captures 1 et 9) comme les plans plus larges (captures 4, 14 ou 17). Le film peut avoir lors de certains moments un rendu légèrement numérique malgré ses origines argentiques, ce qui est probablement du à une post-production numérique assez poussée, mais au-delà de ça, difficile de trouver à redire qui ne semble pas d’origine.

L’étalonnage assez particulier du film, avec une photo finalement assez moderne et faisant la part belle aux bleus et aux rouges (captures 1, 12 et 17), parait efficacement retranscrit lui aussi. En particulier, le contraste assez tranché du film parait ici bien ajusté, restituant le jeu du film avec les zones d’ombres sans pour autant ni boucher les noirs ou au contraire les avoir anormalement décollés.

Enfin, production récente oblige, pas de soucis physiques (anormaux) à noter, et l’encodage est très solide.

A noter que le film étant principalement en 2.39, la bascule vers le 1.33 en fin de film se fait à l’intérieur du format 2.39, et donc avec la conservation des bandes noires inférieure et supérieure (captures 14 à 16).

Son

Note : 9 sur 10.

La piste 5.1 est dans l’ensemble relativement timorée. Le mixage sonore, plutôt ouvert, est en effet pas forcément très extraverti (à quelques scènes près), même si l’usage des enceintes arrières est régulier et permet au film de placer effets sonores et extraits musicaux. C’est surtout que la piste est relativement peu prompte aux démonstrations de force, même si la dernière partie du film lui donne de quoi pousser un peu sur le volume délivré. C’est le même constat pour les basses, avec une utilisation très rare à l’exception de quelques passages musicaux en profitant pour un supplément de rondeur dans les graves et un final appuyant les basses sur certains effets sonores. Les dialogues sont, eux, principalement ancrés à l’avant, pour une restitution appréciable et claire. C’est donc une piste fidèle et propre, mais simplement pour un film plutôt introverti côté son (on n’est pas, disons, chez Peter Strickland).

Suppléments

Gros carton en Angleterre, Censor parait chez Second Sight dans une édition limitée embarquant 2 Blu-rays, donc un dédié à une partie des suppléments, mais pas que. Tous les suppléments sont en anglais non sous-titré.

Blu-ray 1 :

  • Nouveau commentaire audio de Prano Bailey-Bond et de la productrice Kim Newman
  • Nouveau commentaire audio de Prano Bailey-Bond, la directrice de la photographie Annika Summerson, le monteur Mark Towns et l’ingénieur du son Tim Harrison
  • Nouveau commentaire audio de Kat Ellinger, Lindsay Hallam et Miranda Corcoran
  • Nasty (15 min 47, 1080p, DTS HD MA 5.1) : court-métrage réalisé en 2015 par Prano Bailey-Bond
  • The Making of Censor (25 min 45, 1080p)
  • My Nasty Memories by David Gregory (27 min 58, 1080p) : interview de David Gregory, responsable de l’éditeur Severin Films, et qui se souvient de l’explosion des films en vidéo en Angleterre dans les années 80s et notamment des films d’exploitation
  • Ban the Sadist Videos ! (50 min 57 + 43 min 10, 576i) : documentaire en deux parties réalisé par David Gregory en 2006 sur le phénomène des Video Nasties

Blu-ray 2:

  • My Own Nasty (30 min 22, 1080p) : nouvelle interview avec Prano Bailey-Bond
  • The Censor (22 min 26, 1080p) : nouvelle interview avec l’actrice Niamh Algar
  • Penning a Nasty (12 min 32, 1080p) : nouvelle interview avec le co-scénariste Anthony Fletcher
  • Nasty Images (18 min 02, 1080p) : nouvelle interview avec la directrice de la photographie Annika Summerson
  • I’m Cutting It (13 min 20, 1080p) : nouvelle interview avec le monteur Mark Towns
  • Nasty Sounds (11 min 02, 1080p) : nouvelle interview avec la compositrice Emilie Levienaise-Farrouch
  • Enid’s Gaze (21 min 49, 1080) : essai vidéo d’Alexandra Heller-Nicholas sur Censor
  • Séance de questions-réponses avec Prano Bailey-Bond et Emilie Levienaise-Farrouch, modérée par Jed Shepherd (13 min 51, 1080p)
  • Prano Bailey-Bond en discussion (à distance) avec le Compliance Officer au BBFC David Hyman (40 min 22, 1080p)
  • 2 scènes coupées (2 min 53, 1080p)

L’ensemble est contenu dans un fourreau rigide, contenant les 2 disques dans un boitier Amaray, mais aussi un livret de 108 pages (contenant des nouveaux textes par Anna Bogutskaya, Kat Ellinger, Tim Murray, Alison Peirse et Hannah Strong) et 6 cartes collector.

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque42,475,439,148 bytes
Taille Film24,308,159,424 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 32780 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3272 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s