Test Blu-ray Import : Hoffman (Indicator)

Visuel du Blu-ray Hoffman (Indicator)
PaysAngleterre
EditeurIndicator
Date de sortie17 janvier 2022
Support1 BD-50
RéalisateurAlvin Rakoff
Durée112 min 10
ZoneAB
Format d’image1.66
LanguesAnglais LPCM 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresAnglais pour sourds et malentendants

Image

Note : 8.5 sur 10.

Pour leur collection Indicator et probablement portés par l’ouverture récente au marché américain, Powerhouse musclent leur jeu technique avec une salve de 4 titres tous restaurés par l’éditeur. Dans le cas de Hoffman, il s’agit d’une restauration 2K effectuée par Final Frame Post à partir d’un scan 4K du négatif original 35mm.

Plusieurs des films de cette salve sont des choix plutôt intriguants techniquement car tous assez délicats visuellement parlant. C’est le cas de Hoffman, pas aussi épais que The Brute ni compliqué que The Blockhouse, mais à la patine assez brute du point de vue de la texture. En ce sens, le résultat n’est pas forcément très flatteur mais son rendu argentique et naturel est un signe que le travail a été fait avec soin, sans quoi les soucis se seraient probablement vite aperçus. En effet, pas de filtrage numérique ni de souci particulier à l’horizon, mais une texture argentique au contraire préservée et un rendu des détails et des contours certes limités par la photo du film mais ne souffrant jamais d’un aspect électronique. L’ensemble est assez homogène tout le long du film, hormis quelques transitions en retrait (et un générique introductif qui fait un peu peur), pour une patine générale à la fois très correcte mais aussi pas particulièrement mémorable. On ose imaginer ce qu’un master HD plus ancien aurait donné.

C’est du côté de l’étalonnage que le film semble encore plus particulier, avec un aspect particulièrement terne et souvent désaturé, donnant des visages aux carnations comme malades (capture 5). Cela n’empêche pas certaines touches de couleurs de ressortir (et on pourra, d’ailleurs, trouver justement que certaines teintes de peau semblent forcir un peu la saturation, façon étalonnage vidéo « à l’ancienne » – capture 4 -, ce qui tranche d’autant avec ce côté très terne), mais dans l’ensemble, la palette est tout de même assez nettement biaisée dans cet aspect peu vivace. Le tout reste, par contre, plutôt équilibré en terne de colorimétrie et ne semble pas dériver anormalement dans un sens ou dans un autre.

Enfin, il subsiste encore pas mal de petites poussières ainsi qu’un cadre pas toujours parfaitement stable, là où les couleurs et le couple contraste / stabilité évitent tout effet de pompage. Aucun souci de compression à noter.

Son

Note : 7.5 sur 10.

La piste son est plutôt introvertie, avec en particulier des voix un peu nasillardes et voilées. Le reste de la piste est sinon plus propre, quoiqu’assez plat (et daté par cet aspect). Rien de mémorable donc, même si cela reste fort intelligible et très suffisant.

Suppléments

Le film fait partie pour l’éditeur de la première salve de titres conjointe à l’Angleterre et aux USA, avec un premier tirage limité à 2 000 copies pour chaque marché (et donc 4 000 au total). Les bonus sont en anglais non sous-titré.

  • Commentaire audio d’Alvin Rakoff sur certaines scènes du film (2022, 24 min 52, 1080p)
  • Strange Relationship (21 min 34, 1080p) : nouvelle interview d’Alvin Rakoff sur le film et son amitié avec Peter Sellers
  • An Underexposed Film (24 min 56, 1080p) : nouvelle interview de l’assistant caméra Eddie Collins à propos du tournage du film
  • Home Improvements (5 min 42, 1080p) : nouvelle interview du designer Terry Ackland-Snow sur les décors du film
  • Bande annonce originale du film (3 min 19, 1080p)
  • Commentaire de Larry Karaszewski sur le film (2020, 3 min 46, 1080p), monté sur la bande annonce du film
  • Galeries photos promotionnelle et du tournage du film
  • Galerie photos reproduisant le scénario annoté du film
  • Livret de 36 pages contenant un nouveau texte de 6 pages sur le film par John Rain, 4 pages d’interviews d’archives de Peter Sellers et 4 pages d’interviews d’archives de Sinéad Cusack, 2 pages sur les multiples adaptations par Ernest Gébler du synopsis de Hoffman, et 2 pages de critiques d’époque du film

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque49,423,709,120 bytes
Taille Film35,037,151,872 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 37448 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s