Test Blu-ray Import : Naked (BFI)

Visuel du Blu-ray : Naked (BFI)
PaysAngleterre
EditeurBFI
Date de sortie29 novembre 2021
Support1 BD-50
RéalisateurMike Leigh
Durée131 min 14
ZoneB
Format d’image1.66
LanguesAnglais (DTS HD MA 5.1 & LPCM 2.0)
AudiodescriptionAnglais
Sous-titresAnglais pour sourds et malentendants

Image

Note : 9 sur 10.

Double programme Mike Leigh au programme de fin d’année chez le BFI, avec Bleak Moments d’un côté mais aussi Naked. Comme Bleak Moments, Naked a été restauré par Silver Salt en 4K à l’occasion, à partir du négatif original scanné par le BFI, sous la supervision du directeur de la photo Dick Pope et la validation de Mike Leigh.

Comme on le voit dans les captures comparatives, la nouvelle restauration offre un rendu visuel nettement différent de l’édition Criterion (pourtant approuvée par Mike Leigh). La rumeur dit que Dick Pope n’aimait pas ce précédent master HD (réalisé sans sa contribution) et qu’il a pu cette fois-ci permettre de retrouver le look très particulier du film. Celui-ci se base en effet sur la méthode dite de « Bleach bypass » (découverte par Pope sur le tournage du 1984 de Michael Radford), qui consiste à sauter l’étape de blanchiment durant le traitement d’une pellicule couleur. Cette méthode permet d’obtenir une image très désaturée et contrastée, ce que l’édition Criterion ne possède pas vraiment. Ce n’est pas le cas de la nouvelle restauration 4K, qui vise à rétablir cela en re-créant ce look (numériquement, ici) et qu’on retrouve effectivement dans les faits.

L’étalonnage est en effet très différent du disque Criterion, qui semble excessivement neutralisé en comparaison là où la nouvelle restauration alterne des ambiances assez distinctes, que ce soit les lumières éclatantes du cabinet de massage (capture 3) ou l’appartement de Jeremy (capture 5), des ambiances bleutées des intérieurs renfermés (capture 7) ou celles variables des extérieurs londoniens (captures 9 et 11). Le résultat permet ainsi d’obtenir des palettes certes marquées mais qui paraissent maitrisées (Pope en parle d’ailleurs dans l’interview incluse en bonus, notamment des scènes dans l’appartement de Jeremy dont il a du ajuster les blancs des murs pour ne pas tout brûler non plus), assez loin du rendu finalement surtout terne et neutralisé de l’ancien master, sans pour autant écrêter les hautes lumières ou boucher les noirs (même si la restauration travaille sur le film du rasoir sur cet aspect).

Le gain est largement notable sur la texture du film. L’ancien master HD utilisé par Criterion était déjà daté à l’époque de sa sortie en HD, et était en plus basé sur la numérisation d’un interpositif et non le négatif original. La comparaison avec la nouvelle restauration ne fait que mettre ses limites en exergue : un aspect assez épais et manquant de précision (capture 9 vs 10 par exemple), avec une très probable accentuation artificielle au vu des surcontours blancs visibles ça et là. Rien de tout cela dans la nouvelle restauration, qui offre au contraire une image bien plus fine et précise, avec un grain argentique au rendu organique et une délinéation des contours fins ne souffrant plus de ces surcontours électroniques. Le gain est clairement notable, et le rendu général de la nouvelle restauration très agréable, dans les plans larges (capture 1) comme les plans serrés (capture 15).

Enfin, l’image a été efficacement nettoyée mais aussi stabilisée (l’édition Criterion a un cadre fréquemment tremblotant), tandis que la compression s’avère plutôt efficace malgré la finesse du grain.

On notera aussi un changement de cadre (1.85 chez Criterion, 1.66 chez le BFI), avec une perte d’image sur les côtés pour un gain en haut et en bas.

NB : dans la galerie de captures, nous proposons des couples de captures comparatives. A chaque fois, la 1ère capture est tirée de cette édition britannique, la 2nde du Blu-ray Criterion. Les captures 21 à 23 sont des captures additionnelles de l’édition britannique.

Son

Note : 8 sur 10.

2 pistes son proposées (une piste audio-descriptive anglaise est aussi incluse) : VO 2.0 Stéréo originale et un remix 5.1. Les deux pistes sont assez proches en terme de rendu sonore, avec une certaine clarté et ouverture, que ce soit pour permettre aux voix de bien se détacher ou la bande originale entêtante de Andrew Dickson d’apporter un environnement sonore enveloppant.

On pourra cependant trouver que le remixage 5.1 s’avère un peu plus satisfaisant encore. Il ouvre en effet de façon plaisante mais parcimonieuse le champ sonore, tant au niveau de l’usage des enceintes arrières pour les ambiances et la musique qu’au niveau de son traitement des voix, qui paraissent légèrement plus claires et propres que sur la piste 2.0.

Dans les deux cas, les conditions d’écoute sont plutôt confortables.

Suppléments

Une édition plutôt fournie pour la ressortie de Naked, entre nouveaux suppléments et interviews d’archives. Tous les bonus sont en anglais non sous-titré.

  • Commentaire audio de Mike Leigh, David Thewlis et Katrin Cartlidge
  • The Short & Curlies (1987, 18 min 05, 1080p restauré) : court-métrage réalisé par Mike Leigh et avec Alison Steadman et David Thewlis
  • Mike Leigh and Dick Pope on Naked (26 min 14, 1080p) : nouvelle interview du réalisateur et du directeur de la photographie à propos du film (et de sa nouvelle restauration)
  • The Guardian Interview : Mike Leigh (2002, 44 min 57, 1080p upscalé) : interview du réalisateur par Derek Malcolm au National Film Theatre après une projection de All or Nothing
  • Galerie photos
  • Bande annonce pour la ressortie 2021 du film (1 min 39, 1080p)
  • Livret de 26 pages contenant un nouveau texte de 4 pages sur le film (et ses controverses) par Caitlin Quinlan, un nouveau texte de 6 pages par Lou Thomas sur la place de Londres dans le cinéma de Mike Leigh, et 1 page de notes par Vic Pratt sur The Short & Curlies

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque49,207,722,528 bytes
Taille Film38,036,846,400 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 30526 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3259 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 2304 kbps / 24-bit

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s