Test Blu-ray : El Chuncho (Carlotta)

Visuel du Blu-ray El Chuncho (Carlotta)
PaysFrance
EditeurCarlotta
Date de sortie03 novembre 2021
Support1 BD-50
RéalisateurDamiano Damiani
Durée117 min 57
ZoneB
Format d’image2.35
LanguesAnglais, Italien, Français DTS HD MA 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 7 sur 10.

Si Django profite d’une nouvelle restauration (4K), ce n’est pas le cas de El Chuncho, qui est exploité en Blu-ray à partir d’un master HD pre-existant plutôt correct mais pas exceptionnel.

Visuellement en effet, l’upgrade HD est assurément visible, avec un niveau de détails fins assez correct et satisfaisant. Le rendu reste relativement naturel qui plus est, ce qui permet à l’ensemble d’offrir un confort de visionnage suffisant. Les plans serrés comme les plans larges en profitent (captures 5 et 6), appuyant le spectacle à l’écran, notamment dans les scènes en extérieur jour (capture 2). Pour autant, l’image parait régulièrement plus épaisse qu’on le souhaiterait, avec un aspect tour à tour un peu trop lisse ou un peu accentuée. Nul doute qu’il s’agit là à la fois de l’impact de l’âge probable du master HD utilisé, mais aussi des outils numériques utilisés lors de sa création, et qui s’avèrent en partie destructifs. Une nouvelle restauration corrigerait sans aucun doute cela, même si dans le domaine, on a tout de même connu bien plus intrusif.

Le constat est assez similaire du côté de l’étalonnage, avec une palette de couleurs et un couple contraste / luminosité plutôt équilibrés et nuancés, mais dans le même temps une patte parfois un peu lourde (notamment dans les basses et hautes lumières) et une saturation des couleurs un peu « à l’ancienne » (même si cela sied bien au film et son sujet). On appréciera cependant une variété des ambiances qui semble plutôt bien respectée.

Enfin, l’image est plutôt propre et stable mais n’échappe pas à quelques poussières résiduelles ainsi que (comme souvent avec des masters pre-existants) un tremblotement récurrent du cadre.

Son

Note : 7 sur 10.

Difficile d’évaluer les 3 pistes son tant pas une ne ressemble à l’autre. Que ce soit la piste anglaise, italienne ou française, les trois sonnent de façon assez différente (ne serait-ce déjà que du côté de la tonalité), avec chacune leurs forces et leurs faiblesses. Les spectateurs pourront choisir ce qui leur convient le mieux.

La piste italienne parait peut-être la plus équilibrée. Manquant tout de même un peu de rondeur, comme si les basses fréquences manquaient à l’appel, elle offre une légère dynamique, des dialogues clairs et se détachant bien, une musique plutôt ample (malgré le manque de graves) et gère sans cacophonie les séquences plus chargées en effets d’ambiance (comme la séquence introductive).

La piste anglaise retrouve les graves… mais un peu trop ! Elles semblent en effet parfois noyer la piste dans un brouhaha sourd pas très agréable, renforçant notamment les graves au niveau de la bande originale du film au point de rendre la piste comme plus grave dans son ensemble. Les passages non musicaux paraissent, eux, plus équilibrés, avec des graves plus présentes que sur la piste italienne mais sans pour autant écraser le reste. On sent tout de même un rendu légèrement plus plat que sur la piste italienne, peut-être à cause de la différence d’égalisation.

Enfin, la piste française se situe quelque part entre les deux, avec un bon équilibre des fréquences (les graves sont présentes mais avec parcimonie), des dialogues clairs et bien détachés (parfois même un peu trop), et une musique plutôt agréablement retranscrite. Cependant, elle souffre d’un mixage parfois incomplet, avec des bruits d’ambiance totalement absents. C’est un constat observé aussi, récemment, sur la VF de Django et qui, forcément, donne à certaines scènes un côté éteint probablement anormal.

Suppléments

  • Nouvelle introduction du film par Alex Cox (10 min 42, 1080p)
  • Le western révolutionnaire (17 min 47, 1080i upscalé) : entretien de 2004 avec l’acteur Lou Castel
  • Bande annonce internationale du film (4 min 29, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque37,805,349,317 bytes
Taille Film30,663,053,760 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 29975 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOItalian / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 819 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 824 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1053 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s