Test Blu-ray Import : Hellfighters (Indicator)

Visuel du Blu-ray Hellfighters (Indicator)
PaysAngleterre
EditeurIndicator
Date de sortie25 octobre 2021
Support1 BD-50
RéalisateurRobert Arthur
Durée120 min 59
ZoneB
Format d’image2.35
LanguesAnglais (LPCM 2.0 & DTS HD MA 5.1)
AudiodescriptionNon
Sous-titresAnglais pour sourds et malentendants

Image

Note : 6.5 sur 10.

Pour leur vague d’octobre 2021, ce sont quatre films issus du catalogue Universal qu’Indicator éditent, dont ce Hellfighters signé Andrew V McLaglen. Sans surprise (faute de travail technique récent), l’éditeur anglais reprend le master HD pre-existant disponible chez le studio, pour un résultat peu impressionnant.

Il faudra en effet composer avec le même rendu dépassé que celui déjà visible en Blu-ray aux USA chez Universal en 2015. Les années n’ont bien entendu rien arrangé, et le rendu visuel de ce master HD est clairement affecté par son âge avancé ainsi que la batterie de bidouillages numériques que le studio a fait subir à l’image. Le rendu est peu naturel et très clairement accentué artificiellement, montrant très régulièrement des surcontours épais et disgracieux (captures 3, 6 et 11 par exemple). Le grain semble avoir été légèrement lissé par-dessus le marché, pour une patine générale électronique et dont les origines argentiques peinent à être retrouvables. Si les plans serrés et quelques plans larges offrent tout de même un niveau de détails plutôt correct, aucun doute sur le fait qu’un travail plus récent (et plus transparent à la source) offrirait une précision et une finesse bien supérieures.

Le même constat s’applique à l’étalonnage, qui manque d’équilibre notamment du côté du contraste, souvent ajusté de façon balourde et peu nuancée. Heureusement, on trouve une palette de couleurs certes neutralisée par les pratiques d’époque mais qui reste suffisamment dynamique et ample pour ne pas sembler excessivement bidouillée elle aussi (captures 2 ou 12 par exemple). Il n’empêche que quelques passages paraissent un peu trop typés malgré tout (captures 6 et 9).

Enfin, il subsiste quelques défauts physiques (poussières, etc) et une légère instabilité récurrente du cadre. Pas de soucis d’encodage à noter (de toute manière, les soucis de source auraient pris le pas sur eux).

NB : nous n’avons pas le disque entre les mains pour comparer formellement, mais il y a peu de doutes sur le fait que la récente édition française du film, parue chez Elephant, parte du même master HD.

Son

Note : 6.5 sur 10.

Deux pistes sont proposées : une piste 2.0 Stéréo et une piste 5.1 reprenant la piste originale 6-pistes. Des deux, la piste 5.1 s’avère plutôt convaincante, mais avec une grosse faiblesse sur les dialogues. Ces derniers sonnent en effet particulièrement creux et voilés, comme en retrait. Le même souci est audible sur la piste 2.0, mais la piste 5.1 a au moins le mérite d’ouvrir considérablement la musique et les effets sonores, pour un rendu plutôt convaincant sur l’ensemble de ces éléments. C’est dommage car cela donne un rendu sonore à deux vitesses : les dialogues en retrait d’un côté, et la musique et les effets sonores plutôt énergiques et dynamiques de l’autre.

Suppléments

Là où Indicator en imposent, c’est côté suppléments, loin des précédentes éditions Universal du film (mais aussi l’édition française 2021).

Tous les bonus sont en anglais non sous-titré, sauf mention contraire.

  • Nouveau commentaire audio des historiens du cinéma C Courtney Joyner et Henry Parke
  • The BFI Interview with Andrew V McLaglen (1999, 1h 01 min 00, proposé en commentaire audio du film) : enregistrement audio d’archives d’une conversation entre le réalisateur et David Lewin au National Film Theatre, London
  • The Director and the Duke (2009, 3 min 26, 1080p) : Andrew V McLaglen discute de sa collaboration avec John Wayne
  • Audio interview with Edward Faulkner (21 min 02, audio) : nouvelle interview audio de l’acteur par C Courtney Joyner
  • The Rare Breed (28 min 21, 1080p) : nouvelle interview de l’archiviste Tom Vincent sur Andrew V McLaglen
  • Version Super 8 du film (7 min 22, 1080p HD, noir et blanc, avec sous-titres anglais optionnels)
  • Desert Inferno (1962, 1 min 39, 1080p upscalé, avec sous-titres anglais optionnels) : extrait d’actualités sur le pompier Red Adair lors d’une intervention dans le Sahara
  • News report from Ekofisk oil field (1977, 1 min 23, 1080p upscalé, avec sous-titres anglais optionnels) : autre extrait d’actualité toujours sur Adair mais cette fois-ci lors d’une intervention dans la mer du Nord
  • Bande annonce originale (2 min 50, 1080p upscalé)
  • Galerie photos
  • Livret de 36 pages incluant un nouveau texte de 5 pages par Andrew Nette sur le film et sa production, 5 pages d’archives de journaux et magazines autour du tournage du film, un article de 7 pages sur le pompier Red Adair (qui a inspiré le film) et enfin 2 pages de critiques d’époque du film

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque42,592,251,432 bytes
Taille Film34,765,821,504 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 30003 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 2304 kbps / 24-bit
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3558 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s