Test Blu-ray : Le rapace (Coin de mire)

Visuel du Blu-ray Le rapace (Coin de mire)
PaysFrance
EditeurCoin de mire
Date de sortie10 septembre 2021
Support1 BD-50
RéalisateurJosé Giovanni
Durée107 min 21
ZoneB
Format d’image1.66
LanguesFrançais DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais pour sourds et malentendants, Français partiels

Image

Note : 8.5 sur 10.

Pour cette vague de titres de septembre 2021, Coin de mire éditent 2 films signés José Giovanni, dont Le rapace, à partir d’une restauration 4K qu’on suppose effectuée à partir du négatif original (et, à deviner, par VDM).

Visuellement, si le film n’est pas toujours le plus précis et chatoyant de l’histoire, le résultat est en tout cas plus que compétent. Le travail parait, à l’écran, avoir été fait avec soin et respect des origines argentiques du film, pour un résultat visuel paraissant vierge de filtrages numériques superflus. D’ailleurs, le grain argentique se fait parfois notablement sentir, en particulier durant les scènes en intérieur (captures 4, 7 ou 8 par exemple), au point d’ailleurs parfois de mettre en difficulté la compression (plus de détails plus loin). Cela reste cependant organique et naturel dans son rendu visuel, et soutient un piqué et un niveau de détails largement confortables (sauf quelques fondus enchaînés possédant une logique perte de définition). Les plans en extérieur notamment sont particulièrement impressionnants, grâce à une finesse et une délinéation très confortables (captures 1, 12 et 14 par exemple). Les plans plus serrés sont très corrects eux aussi, avec un niveau de détails faciaux et des costumes satisfaisant, mais ils sont simplement un peu moins marquants.

Les couleurs paraissent appropriées par rapport à leur palette globale. On trouve ainsi un rendu chatoyant et saturé mais sans excès, pour des couleurs plutôt chaudes mais qui restent équilibrées, en intérieur comme en extérieur. On pourra trouver les carnations peut-être légèrement exagérément rosées, mais cela reste assez contenu et on a connu plus marqué en la matière. Au final, l’ensemble parait en tout cas convaincant et suffisamment équilibré et organique.

Si l’image a été efficacement nettoyée et stabilisée, on notera quelques occurences de tremblements latéraux du cadre (par exemple à la 43ème minute). Enfin, comme indiqué plus haut, l’encodage montre régulièrement des faiblesses, avec des images bien compressées alternant avec d’autres dont le grain s’effondre en macroblocks (capture 1 vs 2 et captures 8 vs 9 par exemple, mais aussi captures 6 et 11). Vu que le débit vidéo est quasi maximisé, on suppose que ce sont les réglages des options de l’encodeur AVC qui sont à blâmer.

Son

Note : 7.5 sur 10.

La piste son est dans une moyenne assez honorable, avec comme principale limite un rendu sonore tout de même un peu étouffé et étriqué. Le champ sonore manque de capacité à se projeter, comme refermé sur lui-même, ce qui est dommage compte tenu au contraire de l’aventure à l’écran. Pour autant, la piste est propre et les dialogues restent largement intelligibles, avec un rendu limpide et frais (malgré, donc, le côté un peu étouffé de l’ensemble). Enfin, la musique de François de Roubaix est bien stabilisée et sans défaut notable, même si elle est elle aussi affectée par le manque d’ampleur sonore.

Suppléments

Les bonus suivents les habitudes de l’éditeur avec :

  • dans le packaging lui-même : dix reproductions de photos d’exploitation, une reproduction de l’affiche d’époque, et un livret de 24 pages reproduisant des documents d’époque (affiches du film, pages de photos d’exploitation, matériel promotionnel)
  • sur le disque, avec le journal d’actualité d’époque (17e semaine de 1968, 10 min 41, 1080p majoritairement restauré), une bande-annonce d’époque (Les jeunes loups, 3 min 53, 1080p restaurée) et des réclames publicitaires d’époque (7 min 22, 1080p majoritairement restaurées). Ces bonus sont visionnables à part ou via le mode « Séance complète » (qui enchaîne ces matériels d’époque en amorce du film). On trouve aussi les bande-annonces des 6 titres de cette vague, dont celle du film (1080p).

Bonne surprise par contre avec quelques bonus supplémentaires réalisés à l’occasion de cette sortie :

  • Présentation du film par Julien Comelli (11 min 43, 1080i)
  • Interview de Zazie Giovanni (52 min 29, 1080i) (il s’agit de la même que celle proposée sur Dernier domicile connu)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque45,816,317,991 bytes
Taille Film30,508,621,824 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 34413 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOFrench / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1603 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s