Test Blu-ray : Orfeu Negro (Potemkine)

Visuel du Blu-ray Orfeu Negro (Potemkine)
PaysFrance
EditeurPotemkine
Date de sortie19 octobre 2021
Support1 BD-50
RéalisateurMarcel Camus
Durée107 min 32
ZoneB
Format d’image1.37
LanguesPortugais, Français DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 9 sur 10.

Des années après une première vie en Blu-ray à part d’un master HD assez ancien, Orfeu Negro a été restauré en 4K en 2020 par Hiventy, sans doute à partir du négatif original.

Le résultat visuel offre un upgrade plus que notable, évidemment en France par rapport au précédent DVD (le film n’était pas sorti en Blu-ray chez nous jusqu’ici) mais aussi par rapport aux précédents Blu-ray du film de par le monde, et en particulier l’édition parue chez Criterion (d’abord en 2010 aux USA puis en 2017 en Angleterre). L’ancien master est globalement enterré en terme de précision et de finesse, avec un niveau de détails largement supérieur, comme si on retrouvait une certaine netteté pas vraiment trouvable sur l’ancien disque. La restauration a été fait avec soin et sans recours visible à des filtres numériques destructifs, appuyant ainsi le naturel de l’image et permettant de conserver l’aspect de ses origines argentiques, avec notamment un grain fin typique de ces restaurations et ici joliment restitués. Les plans larges en profitent (captures 1, 2 et 11) comme les plans plus serrés (captures 3, 5 et 6).

Du côté des couleurs, nul doute que certains croisés outre-Atlantique crieront aux loups, mais malgré une palette bien plus chaude que sur le précédent Blu-ray, mettant régulièrement en avant les jaunes (captures 1 et 2 par exemple), le résultat s’avère plus équilibré qu’il n’y parait, avec notamment une certaine conservation des blancs (capture 8) et des noirs (captures 7 et 13), permettant de deviner assez facilement quel laboratoire n’a pas travaillé sur cet étalonnage. Plus généralement, le rendu s’avère plutôt chatoyant et joliment contrasté, faisant la part belle aux costumes bariolés traversant le film (capture 11) et éliminant la certaine restreinte et la balance très pure des blancs présentes sur l’ancien master HD (étalonné chez Scanlab LTC Paris). Seuls quelques rares plans sombres paraissent légèrement trop clairs (capture 8), mais rien de fondamentalement gênant.

Enfin, l’image s’avère efficacement stabilisée et nettoyée, si ce n’est pour la présence régulière de défauts en bord inférieur du cadre (captures 5, 6, 11 et 12). L’encodage restitue tout cela sans souci notable.

Son

Note : 8 sur 10.

Potemkine ont écouté ce qui leur avait été reproché sur Ne vous retournez pas, et ont fait le nécessaire ici pour inclure, en plus de la VO restaurée, la VF du film.

Pas particulièrement de miracle technique sur celle-ci cependant : son mixage et son rendu général sont assez limités et bien moins plaisants à l’écoute que la VO. La VF parait plus étriquée, avec en particulier un manque de rondeur dans les graves lui donnant un aspect radiophonique de caisse claire. C’est dommage car les voix sont plutôt bien restituées et intégrées au mixage, même si on pourra regretter qu’elles paraissent parfois mordre sur les effets d’ambiance.

La VO à côté parait bien plus fraiche et énergique, avec un rendu des graves bien plus plein et harmonieux, un plus indéniable pour un film pourvu d’un style musical les exploitant autant (notamment avec ses percussions). Les voix paraissent aussi un peu plus rondes et mieux intégrées, et la piste dans sa globalité semble moins contrainte, moins étriquée. Certes, les passages purement dialogués paraissent un peu datés, mais tous les passages musicaux sonnent de façon agréablement rajeunie.

Suppléments

3 suppléments seulement, mais pas des moindres :

  • A la recherche d’Orfeu Negro (1h 25 min 11, 1080i upscalé) : documentaire de 2005 réalisé par René Letzgus et Bernard Tournois, et retraçant la genèse, la production du film mais aussi le retentissement culturel du film
  • Nouveaux entretiens avec Estelle-Sarah Bulle (15 min 34, 1080i) et Anaïs Fléchet (32 min 38, 1080i)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque47,785,254,601 bytes
Taille Film28,832,385,024 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 29989 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOPortuguese / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1840 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1855 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s