Test Blu-ray Import : The Best Of British Transport Films Volume 2 (BFI)

PaysAngleterre
EditeurBFI
Date de sortie27 septembre 2021
Support2 BD-50
RéalisateurMultiples
Durée234 min 14 / 192 min 14
ZoneB
Format d’imageMultiples
LanguesAnglais LPCM 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresAucun

Image

Note : 8.5 sur 10.

Le BFI a cette particularité d’apprécier tout particulièrement sortir de ses cartons des courts-métrages en tout genre issus de différents organismes de production : Center of Information, Children Film Foundation, General Post Office, et aussi le British Transport Films. Si ces films ont d’abord été édités par le BFI en divers coffrets DVD, certains d’entre eux sont maintenant upgradés en Blu-ray, comme c’est le cas ici avec ce 2ème volume consacré aux British Transport Films. Sont inclus ici 20 films, tournés en 1950 et 1982, et répartis à hauteur de 10 films par disque. Sur le 1er disque, on trouve : The Wealth of the World : Transport, Berth 24, Ocean Terminal, Bridge of Song, A Day of One’s Own, Link Span, Holiday, The England of Elizabeth, Journey into Spring et I’m A Litter Basket. Sur le 2nd disque : Under The River, Snow, Reshaping British Railways, Thirty Million Letters, Glasgow Belongs to Me, Contact with the Heart of England, The Site in the Sea, E for Experimental, Promises Promises… et Inner-City 1250.

Le BFI ne fait pas les choses à moitié et les films inclus dans ce Best Of BTF volume 2 ont été restaurés en 2K par Restore Studios. A l’écran, cela se voit puisqu’ils offrent ainsi (malgré une certaine variation, sans doute car tous les films n’ont pas été restaurés à partir de négatifs originaux mais aussi pour certains de sources intermédiaires ou d’une source originale vidéo) quasi tous des prestations techniques visuelles largement recommandables.

A 2 exceptions près (Holiday, sans doute à cause d’une source de moindre qualité, et Inner-City 1250, qui semble tiré d’une source vidéo), l’ensemble des films trouvent en effet ici un rendu particulièrement frais et compétent, avec des restaurations 2K respectueuses et naturelles, sans filtrage artificiel visible. On voit d’ailleurs les films tournés en 16mm de ceux tournés en 35mm, grace à un grain argentique suffisamment préservé pour repérer les différences d’un film à l’autre. Tout cela accentue la qualité des restaurations, permettant ainsi aux plans serrés (captures 5, 14 et 15) comme aux plans plus larges (captures 1, 3 ou 11 par exemple) d’en profiter pleinement et d’offrir un rendu HD très confortable. Là dessus, ce sont d’ailleurs sans doute les plans larges en extérieur qui offrent les images les plus mémorables de la collection.

Côté étalonnage, c’est là aussi très appréciable mais un peu variable. Certains films en noir et blanc paraissent plus équilibrés (capture 1) que d’autres (capture 9), certains étant parfois un peu plus grisâtre ou au contraire un peu trop clair. Dans l’ensemble cependant, c’est plutôt efficace et sans souci important. Même constat du côté des films en couleur, ou hormis peut-être Snow (qui est étonnamment extrêmement bleu) et une partie de The Site in the Sea qui semble virée dans le rose, les films trouvent des palettes de couleurs plutôt équilibrées, dynamiques et chatoyantes, avec un couple contraste / luminosité plutôt convaincant dans son ajustement.

Si Bridge of Song et A Day of One’s Own sont un peu poussiéreux et que Reshaping British Railways a un cadre assez instable, l’ensemble des autres films ont été efficacement nettoyés et stabilisés. Enfin, l’encodage signé Fidelity in Motion restitue cette importante quantité de contenu restauré sans souci particulier.

Son

Note : 7.5 sur 10.

Des pistes son un peu moins impressionnantes peut-être mais globalement sans défaut notable. Certaines présentent un léger souffle, d’autres manquent un peu de rondeur, mais dans l’ensemble, c’est plutôt efficace, avec une bonne gestion de la musique, des effets sonores et des voix pour des mixages suffisamment équilibrés. Le principal souci sonore est le côté assez monocorde et plat du son.

Attention, chose assez rare pour l’éditeur : aucun sous-titre n’est proposé.

Suppléments

Aucun bonus sur les disques. Le seul supplément est ainsi l’habituel livret de l’éditeur, faisant ici 26 pages et incluant un nouveau texte de 4 pages de Steven Foxon sur les productions du British Transport Films, puis 14 pages écrites par Steven Foxon, Tim Boon, Ros Cranston et Katy McGahan et détaillant l’ensemble des films inclus dans ce Best Of.

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Disque 1 :

Taille Disque48,971,149,224 bytes
Taille Film48,924,771,840 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 24850 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit

Disque 2 :

Taille Disque48,964,339,676 bytes
Taille Film48,914,393,088 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 30674 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s