Test Blu-ray : Maléfices (Gaumont)

PaysFrance
EditeurGaumont
Date de sortie22 septembre 2021
Support1 BD-50
RéalisateurHenri Decoin
Durée104 min 46
ZoneABC
Format d’image2.35
LanguesFrançais DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais pour sourds et malentendants

Image

Note : 9 sur 10.

Gaumont continue son travail d’exploitation vidéo de son catalogue avec Maléfices, adaptation de Boileau-Narcejac filmée par Henri Decoin, ici récemment restaurée (probablement en 4K et par Eclair).

Le résultat est fort plaisant et convaincant. La restauration est soignée et respectueuse des éléments originaux du film, conservant un naturel argentique très confortable et évitant tout filtrage artificiel superflu. En résulte un rendu visuel défini et ciselé, pourvu d’un excellent niveau de détails que rien ne vient fondamentalement entamer. Que ce soit les plans larges du Gois ou les plans plus serrés sur les interprètes, l’image offre une finesse et une précision largement au niveau des attentes pour ce type de flux de restauration. Rien à signaler ici, donc, hormis les chutes de définition habituelles durant les fondus enchaînés.

L’étalonnage est plutôt convaincant aussi, malgré peut-être des noirs dont le décollement se voit un peu trop par endroits et donne l’impression d’une certaine grisaille assez numérique (captures 4, 11 et 14). Cela se voit en particulier dans les cadrages possédant des larges zones sombres. Le reste du film parait plus adéquatement contrasté, avec une palette dynamique et vaste, qui ne parait pas terne ou voilée mais qui évite aussi de perdre les détails dans les extrêmes du spectre.

Enfin, l’image a été impeccable nettoyée et stabilisée, et l’encodage ne montre pas de faiblesse particulière (malgré un grain fin et abondant).

Son

Note : 7.5 sur 10.

La piste son est assez plate mais reste suffisamment claire et ouverte pour éviter les pièges habituels. Les voix sont ainsi suffisamment intelligibles, l’arrière-plan propre, et les effets d’ambiance se projettent plutôt bien. La musique ne montre pas non plus de défaut (distorsion, saturation) particulier, et le mixage semble équilibré à l’oreille. Le principal souci est donc ce côté assez plat et limité, mais la piste a sinon été efficacement rajeunie.

Suppléments

  • Scènes de la vie conjugale (17 min 47, 1080p) : nouvelle interview de Didier Decoin autour du film
  • Bande annonce originale du film (3 min 15, 1080p restaurée)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque37,152,817,887 bytes
Taille Film31,462,864,896 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 36847 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOFrench / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1297 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s