Test Blu-ray : Wild Search (Spectrum)

PaysFrance
EditeurSpectrum Films
Date de sortie30 juin 2021
Support1 BD-50
RéalisateurRingo Lam
Durée99 min
ZoneB
Format d’image1.78
LanguesCantonais (DTS HD MA 2.0 & 5.1)
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 8 sur 10.

En parallèle des Anglais d’Eureka, ce sont Spectrum Films qui s’occupent chez nous de sortir Wild Search, de Ringo Lam.

Le master HD utilisé, s’il possède encore quelques limites ci et là, parait globalement plutôt récent et satisfaisant. L’apport HD y est en tout cas évident, avec un rendu précis et naturel qui fait plaisir à voir (captures 7 et 12). On suppose cependant que le travail n’a pas été effectué à partir du négatif original mais d’un interpositif, ce qui expliquerait une certaine douceur ainsi que les fourmillements des plans les moins éclairés (captures 2 et 13). On apprécie cependant une absence de filtrage numérique superflu, ce qui permet de conserver un rendu pellicule convaincant tout en proposant un bon niveau de détails, en particulier lors des scènes les plus lumineuses (capture 12).

L’étalonnage semble lui aussi profiter d’un travail suffisamment récent et appliqué, retranscrivant à la fois de nombreux plans désaturés et plutôt verdâtres/beige (captures 2 et 4 ainsi que d’autres passages plus équilibrés et saturés (captures 6 et 12). L’ensemble ne semble pas souffrir de dérive anormale ou d’un couple contraste/luminosité mal ajusté.

La principale limite du master HD parait au final sa fâcheuse tendance à trembler à de très nombreux points de montage. Cela génère une instabilité récurrente, la même que sur People’s Hero, qui peut lasser. C’est d’autant plus dommage que le nettoyage et la stabilisation de l’image sont autrement très satisfaisants.

On notera que Spectrum propose le film au format 1.78 là où Eureka le propose au format sans doute plus correct de 1.85. On suppose que l’éditeur anglais a simplement apposé les bandes noires sur le cadre existant et que le format 1.78 est à considérer comme de l’Open Matte.

Son

Note : 8 sur 10.

Contrairement à People’s Hero, c’est la piste 2.0 qui convainc ici le plus. La piste 5.1 sonne effectivement très caverneuse et creuse, là où la piste 2.0 sonne au contraire beaucoup plus nette et limpide. Si le résultat reste tout de même un peu plat même dans les séquences les plus pétaradantes et explosives, il est plutôt efficace et agréable à suivre. Ce n’est évidemment pas une piste de démo, loin de là, mais elle évite pas mal de limites.

Suppléments

  • Présentation du film par Arnaud Lanuque (18 min 13, 1080p)
  • Interview de Roy Cheung enregistrée en 2003 (28 min 32, 1080p upscalé)
  • Episode du podcast Stéroids sur le film (22 min 47, audio)
  • Episode de Why I Like This Movie sur le film par Infant Terrible (17 min 59, 1080i)
  • Bande annonce du film (1 min 22, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque43,933,230,923 bytes
Taille Film28,108,339,392 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 30030 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOChinese / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2017 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VOChinese / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3726 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s