Test Blu-ray : Spawn (Metropolitan)

PaysFrance
EditeurMetropolitan
Date de sortie03 juin 2021
Support1 BD-50
RéalisateurMark A.Z. Dippé
Durée97 min
ZoneB
Format d’image1.85
LanguesAnglais & Français DTS HD MA 5.1
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 8.5 sur 10.

L’adaptation live de Spawn est une certaine idée de l’enfer cinématographique (en tout cas visuellement), mais malgré cela et malgré surtout l’âge probable du master HD utilisé, les prestations visuelles s’avèrent très correctes. Le principal point noir est la tendance du film, chargé en plans truqués et autres fondus optiques, à avoir un rendu un peu plus épais dans ces moments là. Cependant, le gros du film montre au contraire une finesse appréciable, avec un grain argentique naturel et bien portant. Ce constant plutôt satisfait est prolongé par une définition et un niveau de détails très agréables (captures 2 et 3 par exemple). Ce n’est pas l’image la plus fine qu’on ait connu, mais l’upgrade est plutôt plaisant et satisfaisant sur cet aspect.

Même constat côté étalonnage, avec un rendu général très correct, appuyant sans forcé le contraste et offrant une palette plutôt équilibrée mais paraissant travaillée juste comme il faut (captures 2 et 4). C’est bien sûr un peu plus compliqué sur certains plans truqués (à cause des fameux trucages…) mais tout cela semble d’origine. Au final, cela permet d’offrir une palette un peu plus appuyée et contrastée qu’en DVD, pour un résultat agréable à l’écran.

Pas de soucis en vue côté propreté, stabilité ou encodage.

Son

Note : 9 sur 10.

2 pistes 5.1 tonitruantes (presque trop) et offrant un spectacle souvent ébouriffant. Exploitant fort bien une belle séparation des effets, en particulier lors des scènes les plus musclées et les fusillades, qui profitent pour envoyer les effets dans tous les sens avec une jolie spatialisation.

La piste rugit régulièrement, profitant des pistes musicales comme des scènes d’action pour offrir un rendu sonore efficace et débridé. Certes, ce n’est pas non plus au niveau des références du genre, mais il est difficile de bouder son plaisir sonore devant ce qui est du grand spectacle acoustique.

Suppléments

Metropolitan reprennent ici les suppléments inclus originellement sur leur DVD 2002 du film, à savoir :

  • Making of du film (21 min 38, 576i)
  • Todd McFarlane, Chapter & Verse (19 min 13, 576i) : interview de l’auteur de BD
  • Scènes coupées (12 min 10, 576i)
  • Bande-annonce du film (1 min 44, 576i)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque36,281,643,202 bytes
Taille Film32,873,238,528 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 33844 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 4419 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 4703 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s