Test Blu-ray : Détour mortel : La fondation (Metropolitan)

PaysFrance
EditeurMetropolitan
Date de sortie03 juin 2021
Support1 BD-25
RéalisateurMike P. Nelson
Durée110 min
ZoneB
Format d’image2.39
LanguesAnglais & Français DTS HD MA 5.1
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 9.5 sur 10.

Tourné en numérique et probablement fini en 2K, le 7e (!) film tiré de la franchise Détour mortel offre un spectacle visuel particulièrement appréciable et adapté à la HD. La précision de l’image, notamment dans sa première moitié plus éclairée, est régulièrement redoutable, avec une patine certes parfois un peu numérique mais toujours avec une définition et une délinéation largement au niveau des attentes. Les plans larges permettent de profiter des décors plus (ou moins) bucoliques, tandis que les plans plus serrés bénéficient aux détails faciaux et autres maquillages. Une fois entrés dans La fondation, le rendu se fait un peu moins précis, mais conserve un niveau de détails et un naturel toujours convaincants.

C’est probablement côté couleurs que le film impressionnera le moins de par sa photo assez désaturée et peu mémorable dans l’ensemble. On trouve cependant sur la majorité du film un couple contraste / luminosité paraissant adéquat, et seuls quelques plans sombres un peu voilés sortent du lot (mais sont d’origine). Bref, rien de particulier sur cet aspect, mais pas de mauvaise surprise non plus.

Enfin, production numérique oblige, pas de défaut physique notable. Côté encodage, on sera par contre surpris de l’utilisation d’un Blu-ray simple couche compte tenu de la durée du film et des 2 pistes 5.1, là où l’éditeur nous a habitué à des encodages plus gourmands. Cependant, cela n’a pas d’impact visible à l’écran, y compris dans les scènes moins éclairées (et qui auraient pu avoir des soucis dans les aplats sombres).

Son

Note : 9 sur 10.

2 pistes 5.1 très proches acoustiquement, soit des pistes qui démarrent doucement mais savent taper quand il le faut. Les moments plus calmes sont propices à des dialogues bien intégrés au mixage et à des effets d’ambiance exploitant bien l’ensemble des enceintes, tandis que les passages plus chargés font monter la dynamique et appuient convenablement côté basses. A ce jeu, la VF nous a semblé très légèrement plus efficace que la VO, mais rien de révolutionnaire.

2 pistes efficaces quoiqu’il en soit.

Suppléments

Hormis une bande-annonce de Sorcière en ouverture du disque, cette édition n’inclut aucun bonus (même pas la bande-annonce du film).

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque23,130,904,006 bytes
Taille Film22,474,039,296 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 22003 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 1737 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 1839 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s