Test Blu-ray Import : Columbia Noir #3 (Indicator)

PaysAngleterre
EditeurIndicator
Date de sortie17 mai 2021
Support2 BD-50 + 4 BD-25
RéalisateurRobert Rossen, Rudolph Maté, Henry Levin, Gordon Douglas, Edward Dmytryk & Irving Lerner
Durée96 / 74 / 91 / 89 / 88 / 75 min
ZoneB
Format d’image1.37 / 1.85
LanguesAnglais LPCM 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresAnglais pour sourds et malentendants

Image

Note : 7.5 sur 10.

La collection Indicator continue de piocher dans le catalogue de films noir de la Columbia avec un 3e coffret de 6 films, tous en exclu mondiale en Blu-ray. Si 5 d’entre eux sont cependant tirés de masters HD en fait pre-existants, Johnny O’Clock arrive par contre frais d’une restauration 2K.

Les 5 films tirés de masters HD pre-existants sont plus uniformes que ce qui était visible sur les 2 précédents coffrets, malgré quelques petites variations. La bonne nouvelle est que si dans l’ensemble, ils conservent encore certains aspects datant clairement les travaux numériques, ils sont plutôt solides. D’abord, ils s’avèrent certes un peu épais mais offrent une finesse appréciable, rarement gênée par les techniques de l’époque même si on détecte un peu d’accentuation artificielle sur Convicted ou The Sniper. Le rendu reste cependant naturel, le grain un peu plus fin qu’attendu pour ce type de travaux, et le niveau de finesse et de détail en tout cas régulièrement confortable. Les fondus enchaînés sont logiquement plus flous, un peu plus cependant sur City of Fear que les autres films (capture 3 de City of Fear). On peut aussi noter quelques passages plus spécifiquement démarqués, comme une fin soudainement très granuleuse pour City of Fear (capture 8), un plan sans doute avec un filtre de diffusion quadrillant l’image de Between Midnight and Dawn (capture 8) ou un plan nettement plus épais à la 63e minute de Convicted. Rien de gênant sur le long terme cependant.

Même constat côté étalonnage, avec des scories habituelles pour ce type de travaux, en particulier un contraste parfois brutal pour les hautes lumières (capture 3 de Convicted ou capture 2 de City of Fear), mais uniforme sur l’ensemble des 5 films avec un travail cependant plutôt efficace dans le milieu du spectre de gris. Tout juste pourra-t’on trouver Between Midnight and Dawn parfois un chouia terne (surprenant vu la poussée du contraste), mais c’est sinon plutôt satisfaisant quoique typé de son époque.

Restent par contre une stabilité et surtout une propreté largement perfectible, l’ensemble des 5 films possédant son lot de petites poussières, fluctuation de la luminosité et autres résidus de moisissures ou défauts d’émulsion (bien que clairement atténués).

Johnny O’Clock et sa restauration 2K fait tout de même un peu mieux, avec un rendu pas forcément immensément plus détaillé mais un travail visiblement plus récent et évitant les scories des anciennes pratiques. On trouve un grain argentique plus fin et une patine globalement un peu moins électronique, ainsi qu’un contraste plus doux avec les hautes et basses lumières sans pour autant sacrifier en dynamique. Par contre, si la stabilité est un peu meilleure, elle reste perfectible tout comme l’élimination des poussières.

Son

Note : 7 sur 10.

Pas de surprise particulière côté sonore, hormis tout de même une tendance sur l’ensemble du coffret à un sous-mixage général des pistes son. Montez le volume.

Hormis ce point, les pistes sont à la fois correcte mais datées. Cela reste souvent plat, même dans les fusillades ou les cris, avec un rendu général plutôt étriqué et manquant de punch. Cependant, le travail de nettoyage est efficace, et les dialogues (au sous-mixage près) sont eux aussi propres et intelligibles. Les partitions musicales en profitent aussi, notamment grâce à des mixages plutôt équilibrés. On savourera notamment la partition malicieuse et discrète de Jerry Goldsmith sur City of Fear.

Suppléments

Comme pour leurs 2 précédents coffrets Columbia Noir, Indicator incluent ici sur chaque disque un mélange de nouveaux commentaires audio et bonus, quelques courts-métrages liés aux réalisateurs des films, et les maintenant habituels courts-métrages des Three Stooges plus ou moins thématiquement liés aux films qu’ils accompagnent. Les suppléments sont en anglais non sous-titré sauf mention contraire.

Johnny O’Clock :

  • Nouveau commentaire audio de Jim Hemphill
  • Not One Shall Die (1957, 29 min 28, 1080p, sous-titres anglais optionnels) : court-métrage tourné pour le United Jewish Appeal, réalisé par David Lowell Rich et avec l’équipe technique de nombreux films noir de la Columbia (Burnett Guffey, Cary Odell, Al Clark, Frank Tuttle et Morris Stoloff)
  • Whoops, I’m an Indian ! (1936, 17 min 24, 1080p, sous-titres anglais optionnels) : les Three Stooges ont des problèmes de casino
  • Bande annonce originale du film (1 min 37, 1080p)
  • Galerie photos

The Dark Past :

  • Nouveau commentaire audio d’Eloise Ross
  • The Poised Performance (13 min 57, 1080p) : nouvelle interview de Pamela Hutchinson sur la carrière de l’actrice Nina Foch
  • The Gulf Screen Guild Theater : Blind Alley (1940, 23 min 03, audio) : adaptation radio de la pièce de James Warwick dont le film est adapté, avec Edward G Robinson, Joseph Calleia et Isabel Jewell
  • Shivering Sherlocks (1948, 17 min 29, 1080p, sous-titres anglais optionnels) : les Three Stooges se retrouvent à faire face à un gang de criminels dans une demeure isolée
  • Galerie photos

Convicted :

  • Nouveau commentaire audio de Troy Howarth et Nathaniel Thompson
  • Codes and Convictions (29 min 22, 1080p) : récent essai vidéo de Jonathan Bygraves comparant Convicted aux autres adaptations de la pièce The Criminal Code de Martin Flavin par la Columbia (ce supplément était déjà proposé par Indicator dans leur édition de The Criminal Code)
  • So Long Mr. Chumps (1941, 17 min 24, 1080p, sous-titres anglais optionnels) : les Three Stooges découvrent que la vie en prison est particulièrement compliquée
  • Galerie photos

Between Midnight and Dawn :

  • Nouveau commentaire audio de Bryan Reesman
  • Categorically Dependable (16 min 07, 1080p) : nouvelle interview de Kim Newman sur la carrière de Gordon Douglas
  • Dizzy Detectives (1943, 18 min 36, 1080p, sous-titres anglais optionnels) : les Three Stooges jouent un trio d’officiers de police sur la piste d’un psychopathe et d’un chef de file criminel
  • Bande annonce originale du film (2 min 20, 1080p)
  • Galerie photos

The Sniper :

  • Commentaire audio d’Eddie Muller (2009)
  • Introduction du film par Martin Scorsese (2009, 3 min 17, 1080p)
  • Three Lives (1953, 23 min 03, 1080p parfois très abîmé, sous-titres anglais optionnels) : court-métrage tourné par Edward Dmytryk pour le United Jewish Appeal
  • Three Pests in a Mess (1945, 15 min 20, 1080p, sous-titres anglais optionnels) : les Three Stooges paniquent en pensant être liés à une fusillade mortelle
  • Bande annonce originale du film (2 min 14, 1080p)
  • Galerie photos

City of Fear :

  • Nouveau commentaire audio d’Adrian Martin
  • Pulp Paranoia (2010, 6 min 22, 1080p upscalé) : Christopher Nolan discute de l’influence du film noir
  • The Autobiography of a “Jeep” (1943, 9 min 29, 1080p, sous-titres anglais optionnels) : court-métrage documentaire (et promotionnel) produit et réalisé par Irving Lerner et vantant les mérites de la Jeep alors toute nouvelle. Proposé avec un nouveau commentaire audio optionnel de Jeremy Arnold
  • Hymn of the Nations (1944, 29 min 58, 1080p restauré en 2K complété par un insert SD pour L’Internationale, sous-titres anglais optionnels) : documentaire produit et monté par Irving Lerner, réalisé par Alexander Hammid, sur Arturo Toscanini conduisant le NBC Symphony Orchestra sur la musique de Giuseppe Verdi
  • The Cummington Story (1945, 20 min 01, 1080p, sous-titres anglais optionnels) : court-métrage documentaire écrit et réalisé par Helen Grayson et Larry Madison, et produit par Irving Lerner, rejouant les histoires de groupes de réfugiés dans une petite bourgade américaine pendant la seconde guerre mondiale
  • Oil’s Well That Ends Well (1958, 16 min 13, 1080p, sous-titres anglais optionnels) : les Three Stooges s’essaient au trafic d’uranium
  • Bande annonce originale du film (1 min 54, 1080p)
  • Galerie photos

Comme pour les précédents coffrets, ce 3e volume est limité à 6 000 exemplaires et inclut un livret de 120 pages. Il contient un nouveau texte de 4 pages par Peter Stanfield sur Johnny O’Clock et 7 pages d’extraits de magazines « gossip » sur le film, un nouveau texte de 5 pages par David Cairns sur The Dark Past et 5 pages d’extraits d’une interview de 1941 de Rudolph Maté, un nouveau texte de 5 pages par Michał Oleszczyk sur Convicted et 4 pages d’extraits d’interviews de Burnett Guffey, un nouveau texte de 4 pages par Adam Scovell sur Between Midnight and Dawn et 4 pages d’extraits d’interviews de 1982 de George Dunning, un nouveau texte de 5 pages par Fintan McDonagh sur The Sniper et 5 pages d’extraits couvrant la « repentance » communiste d’Edward Dmytryk en 1951, un nouveau texte de 4 pages par Andrew Nette et 5 pages d’extraits de critiques de films écrites par Irving Lerner en 1936 et 1937. On trouve ensuite un nouveau texte de 3 pages par Jeff Billington sur le travail de Lerner au Office of War Information et enfin un nouveau texte de 3 pages par Ramsey Campbell sur les courts des Three Stooges inclus dans ce coffret.

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Johnny O’Clock :

Taille Disque42,486,572,632 bytes
Taille Film28,219,917,888 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 34965 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit

The Dark Past :

Taille Disque24,548,648,812 bytes
Taille Film18,345,330,240 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 29011 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit

Convicted :

Taille Disque24,560,143,216 bytes
Taille Film19,633,812,864 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 24998 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit

Between Midnight and Dawn :

Taille Disque24,638,960,592 bytes
Taille Film20,240,268,864 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 27004 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit

The Sniper :

Taille Disque24,584,569,584 bytes
Taille Film18,598,702,656 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 24996 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit

City of Fear :

Taille Disque40,971,344,884 bytes
Taille Film19,224,647,232 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 29980 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit

Captures d’écran HD :

Johnny O’Clock :

The Dark Past :

Convicted :

Between Midnight and Dawn :

The Sniper :

City of Fear :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s