Test Blu-ray : The Boys Next Door (Carlotta)

PaysFrance
EditeurCarlotta
Date de sortie19 mai 2021
Support1 BD-50
RéalisateurPenelope Spheeris
Durée91 min
ZoneB
Format d’image1.85
LanguesAnglais & Français DTS HD MA 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 8.5 sur 10.

Après la trilogie Angel, c’est avec The Boys Next Door que Carlotta continue le retour de sa Midnight Collection. Le film a été récemment restauré en 4K à partir de son négatif original.

L’image reste un peu épaisse pour un flux technique de ce style, faisant par endroits penser à une restauration plutôt effectuée à partir d’un interpositif que du négatif original. Couplé à une photo parfois un peu vaporeuse et diffuse, cela contribue à donner une certaine douceur à l’image. Cependant, ces spécificités s’intègrent dans une restauration globalement naturelle et soignée, appuyant un travail compétent et confortable. Si le rendu général n’est simplement pas le plus précis qu’on ait vu, il reste largement recommandable, avec une précision et un niveau de détails régulièrement plus qu’appréciables, comme en témoignent la visite à La Brea Tar Pits ou la scène dans l’appartement de Chris. Ces moments permettent alors de se rendre compte du bond qualitatif permis par le travail récent de restauration, gêné par aucun filtrage superflu visible et conservant au contraire sa patine argentique (avec un grain argentique conservé).

L’étalonnage est lui aussi plutôt convaincant, à une petite limite près concernant l’équilibre de certaines scènes de jour (notamment en extérieur). En effet, ces scènes présentent des teintes de peau tout de même particulièrement prononcées dans les roses saturées (captures 2, 3 et 6), et il sera facile pour certains de nommer cette tendance un étalonnage « typiquement à l’Américaine ». Il est clair que cela rappelle en tout cas les travaux de certains studios ou indépendants américains, et on peut se demander si ces couleurs sont d’origine ou accentuées par le récent travail de restauration. Là où on peut nuancer, c’est que le reste du film, notamment ses séquences nocturnes néonesques à Los Angeles, sont suffisamment nuancées et équilibrées pour supposer la possibilité que les scènes de jour sont réellement censées être typées comme ça, en opposition au reste du film. Qui plus est, l’équilibre général des couleurs reste suffisamment convaincant pour que tout cela semble s’intégrer dans une palette de couleurs finalement plutôt cohérente. Les séquences nocturnes restent cependant peut-être plus jolies que les séquences diurnes, révélant un contraste finement ajusté et une gestion des basses lumières et des couleurs particulièrement agréable.

Enfin, l’image a été très efficacement nettoyée et stabilisée, et l’encodage suit sans faiblir.

Son

Note : 7.5 sur 10.

Pas de problèmes particuliers en vue sur la VO 1.0, avec un rendu sonore certes daté et un peu plat (notamment quand le mixage se charge de voix, de musique et d’effets sonores), mais un environnement sonore malgré tout très correct, propre et clair. Les dialogues sont notamment facilement suivables, et la bande originale profite elle aussi plutôt bien de l’upgrade. Ce sont au final surtout les effets sonores qui manquent de punch.

Sur la VF 1.0, ce sont les dialogues qui manquent de pêche, avec un rendu très détaché et en retrait, ce qui est dommage car le reste du mixage, en particulier la musique, s’avère convaincant et assez proche du rendu de la VO. Cela date encore un peu plus la piste son, et si elle reste très correcte, elle a du mal à accompagner l’action à l’écran dans les moments les plus mouvementés.

Suppléments

Carlotta reprennent ici une (petite) partie des suppléments trouvables sur l’édition US parue chez Severin :

  • Journée préhistorique (20 min 46, 1080p) : interview de 2015 de la réalisatrice Penelope Spheeris et l’acteur Maxwell Caulfield
  • Le touriste psychotronique (13 min 31, 1080p) : retour sur les lieux du tournage du film à Los Angeles
  • Générique alternatif Blind Rage (40 sec, 1080p)
  • 2 scènes alternatives (2 min 20, 1080p)
  • Bande annonce du film (2 min 24, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque35,702,725,650 bytes
Taille Film28,403,420,736 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 37362 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1115 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1090 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s