Test Blu-ray : Repulsion (Carlotta)

PaysFrance
EditeurCarlotta
Date de sortie5 mai 2021
Support1 BD-50
RéalisateurRoman Polanski
Durée105 min
ZoneB
Format d’image1.66
LanguesAnglais & Français (DTS HD MA 1.0)
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 8 sur 10.

Avec Le couteau dans l’eau et Cul-de-sac, Repulsion complète le trio de réalisations de Roman Polanski éditées ce mois de mai 2021 par Carlotta (avec la particularité pour Repulsion de faire partie des Editions Prestige Limitées de l’éditeur). Un upgrade HD plus qu’attendu, puisque le film a commencé à bénéficier de sorties Blu-ray dans le monde.. dès 2009 via l’éditeur américain Criterion (qui ont depuis porté leur édition en Angleterre en 2017). Selon toute vraisemblance, Carlotta exploitent ce master HD, issu d’une restauration 2K validée par Polanski et effectuée à Soho Images Londres (sous la supervision de Grover Crisp et étalonné par Scott Ostrowsky) à partir d’un scan 2K du négatif original complété par un master positif composite à grain fin et par un internégatif.

Evidemment, ce master a maintenant au moins 12 ans (!) et n’est pas aussi propre, stable et fin que ce qu’une restauration 2K plus récente (et un scan effectué sur un scanner plus récent, en particulier) aurait donné. Cependant, le résultat tient encore plutôt bien la route pour son âge, avec une définition confortable et un rendu général plutôt fin et naturel. Le grain se fait peut-être un peu plus épais que ce qu’on aimerait, tandis que l’ensemble est un peu hétérogène du fait des multiples sources (avec une poignée de plans un peu en retrait), et certains détails peuvent avoir un aspect légèrement plus agressif qu’attendu, alternant avec d’autres plans au contraire un peu plus doux. Cela reste cependant un upgrade globalement solide, tant dans les gros plans que les plans plus larges (notamment ceux en extérieur).

Même constat « positif mais avec quelques petites remarques » pour l’étalonnage, pour un noir et blanc régulièrement très tranché, quitte à manquer de subtilité dans les hautes et basses lumières. Le résultat sied bien au film, avec un rendu souvent saisissant grâce à des noirs profonds et une image jamais terne, mais on peut deviner des hautes lumières parfois un peu brûlées et des basses lumières manquant un peu de nuances par endroit. Rien de gênant en soi, mais un petit point d’amélioration encore présent.

Enfin, l’image est plutôt stable et propre, et il reste encore quelques points blancs réguliers ci et là.

Son

Note : 7.5 sur 10.

Une VO 1.0 et une VF 1.0 sont proposées par Carlotta (Criterion ne proposait qu’une VO 1.0).

Les 2 pistes sont très correctes et offrent des sonorités similaires. Certes limitées par un rendu tout de même assez plat, datant ostensiblement le film, avec notamment des voix un peu voilées. L’ambiance oppressante du film, renforcée par son atmosphère sonore, reste cependant bien retranscrite, appuyant acoustiquement le travail esthétique du film.

Suppléments

Pour cet ultra-classique de Polanski, Carlotta dégainnent l’édition Prestige Limitée, avec son lot de suppléments vidéo (reprenant notamment l’intégralité des bonus trouvables sur l’édition Criterion) et de goodies matériels. Un contenu éditorial plus que bienvenu, ces Editions Prestige Limitées n’étant pas forcément toujours aussi bien fournie que celle-ci. On trouve ainsi sur le disque :

  • Commentaire audio de Polanski et Catherine Deneuve (VOSTF)
  • Grand Ecran : Roman Polanski (21 min 34, 1080p upscalé) : images du tournage du film, avec les interventions de Roman Polanski, Catherine Deneuve et Yvonne Furneaux
  • Un film d’horreur britannique (24 min 03, 1080i upscalé) : making of retrospectif du film, tourné en 2003, et avec les participations de Roman Polanski, du chef-opérateur Gilbert Taylor, du producteur Gene Gutowski, du producteur exécutif Tony Tenser et du designer de production Seamus Flanerry
  • Entretien audio avec Richard L. Gregory (11 min 25, audio), professeur en neuropsychologie à l’université de Bristol et ami de Polanski
  • Bandes annonces originales du film (5 min 44, 1080p)
  • 2 courts-métrages de Roman Polanski : Meurtre (1 min 29, 1080p restauré, 1957) et La lampe (7 min 40, 1080p restauré, 1958)

Côté goodies, l’édition contient l’habituelle affiche 60 cm x 40 cm, mais aussi un jeu de 5 photos de tournage, un fac-similé (en anglais) du dépouillement du film et enfin un fac-similé (aussi en anglais) d’un extrait du scénario du film.

Une édition donc plus que bien fournie.

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque41,904,100,537 bytes
Taille Film31,039,393,152 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 34862 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1073 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1057 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s