Test Blu-ray : Figaro (Gaumont)

PaysFrance
EditeurGaumont
Date de sortie22 avril 2021
Support1 BD-50
RéalisateurGaston Ravel
Durée109 min
ZoneABC
Format d’image1.37
LanguesMusique DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresAnglais optionnels

Image

Note : 8 sur 10.

Ce n’est pas souvent que ça arrive, donc on en profite à chaque occasion : après La femme rêvée il y a quelques années, Gaumont édite dans la collection Gaumont Classiques Blu-ray un autre titre muet de son catalogue : Figaro, de Gaston Ravel. L’édition se base sur une restauration 2K effectuée par Eclair à partir d’une numérisation 4K de deux négatifs nitrate.

Le résultat visuel est un chouia épais mais d’excellente facture. L’image est en effet globalement très homogène et propre, avec un rendu stable très agréable en visionnage. Si plusieurs passages sont un peu en retrait, la définition et la précision de l’image sont autrement de haut niveau une majeure partie du temps, offrant à voir détails tant des interprètes, de leurs costumes que des décors. C’est donc un joli upgrade HD pour le film, et un beau confort de visionnage pour les spectateurs.

Même constat pour l’étalonnage qui offre une palette de gris nuancée et bien ajustée, tant dans le milieu du spectre que les extrêmes. L’image évite noirs bouchés et blancs brûlés, sans jamais paraître excessivement terne ou au contraire trop contrastée. On notera tout juste quelques petites fluctuations de luminosité, mais rien de gênant en visionnage. Un autre point, donc, soutenant l’aspect homogène de l’image.

Enfin, hormis surtout quelques petites sautes de cadre, rayures verticales et poussières, l’image a été efficacement nettoyée et stabilisée. Petite note pour les curieux : l’encodage répète un photogramme tous les 6 photogrammes (A B C D E E), on suppose donc logiquement que le film est présenté à 20 images par seconde.

Son

Note : 9 sur 10.

Le film est accompagné d’un nouvel accompagnement musical signé Alvaro Bello Bodenhöfer, proposé en DTS HD MA 2.0. L’accompagnement sonore présente logiquement (car récent) rien de problématique à signaler. La musique offre une belle ampleur et des sonorités propres, claires et dynamiques, accompagnant les moments plus doux comme plus chargés efficacement et sans difficultés. Simple, net et efficace.

Suppléments

Outre un module avant / après restauration (2 min 25, 1080p), on trouve 2 suppléments :

  • Gaston Ravel l’oublié (14 min 37, 1080p) : un « hommage » de Pierre Philippe et Agnès Bertola
  • Figaro vu par Martial Poirson (8 min 32, 1080p)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque38,262,321,980 bytes
Taille Film33,447,112,704 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 37926 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOFrench / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 907 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit / DN -4dB)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s