Test Blu-ray : Love and Peace (Spectrum)

PaysFrance
EditeurSpectrum Films
Date de sortie18 décembre 2020
Support1 BD-50
RéalisateurSono Sion
Durée118 min
ZoneB
Format d’image1.85
LanguesJaponais DTS HD MA 5.1
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 9 sur 10.

Après une sortie en Angleterre en 2016, Love & Peace arrive chez nous en Blu-ray via Spectrum dans une édition techniquement tout à fait au niveau.

Techniquement sans fausse note, l’image a certes un effet typiquement numérique, avec une patine lisse mais très précise (à la limite du rendu électronique), avec régulièrement un aspect quasiment 3D où les détails et la précision abondent de façon impressionnante (captures 5 et 6 par exemple). L’ensemble du film possède ainsi un visuel HD indéniable et très précis, et l’apport du Blu-ray est instantanément palpable, sans que rien ne vienne le gêner.

Côté couleurs, le film alterne en partie les ambiances, avec une certaine tendance à la désaturation terne (captures 1, 2 et 8 par exemple) mais avec des passages plus neutres et/ou colorés (captures 7, 11 et 17) et plus contrastés. C’est d’origine et normal, et parfaitement retranscrit ici sans souci de luminosité ou de contraste.

Enfin, aucun souci d’encodage est à noter.

Son

Note : 9 sur 10.

La piste 5.1 est plutôt calme mais progresse doucement mais sûrement pour finir par envoyer tout de même pas mal de bois. Les dialogues sont toujours clairs et s’intègrent dans une piste toujours plus virevoltante et vivante, que ce soit dans les effets d’ambiance ou les passages musicaux. Le résultat est dynamique, enlevé et efficace.

Suppléments

Il est fort plaisant de voir que Spectrum font mieux que les Anglais de Third Window pour leur édition française, avec 3 nouveaux suppléments créés pour l’occasion.

On retrouve ainsi le making of des effets spéciaux (23 min 51, 1080p) et la bande-annonce du film (1 min 46, 1080p), déjà trouvables sur le disque UK, mais aussi :

  • Une présentation du film par Sono Sion (7 min 27, 1080p)
  • Une autre présentation mais par Constant Voison (10 min 56, 1080i), qui connait bien l’univers du réalisateur puisqu’il est l’auteur du livre Sono Sion et l’exercice du chaos (que nous avions chroniqué à sa sortie), mais qu’il a aussi été l’assistant du réalisateur sur 2 de ses films
  • Un module par Fabien Mauro faisant le lien entre la tortue géante de Love and Peace et le genre des Kaiju (14 min 42, 1080i)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque44,679,807,722 bytes
Taille Film31,614,701,568 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 29976 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOJapanese / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 4067 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s