Test Blu-ray : Californie en flammes (Sidonis)

PaysFrance
EditeurSidonis
Date de sortie12 février 2021
Support1 BD-50
RéalisateurLew Landers
Durée79 min
ZoneB
Format d’image1.33
LanguesAnglais & Français DTS HD MA 2.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 6.5 sur 10.

Un master HD plutôt intéressant mais pas dénué de défauts pour ce rare Californie en flammes.

En effet, l’image souffle le chaud et le froid, d’un côté avec un rendu HD plutôt visible et une copie dans l’ensemble propre et stable pour un confort de visionnage facilement palpable (captures 4 et 7 par exemple). De fait, la base de départ parait correcte, avec en plus un léger grain parsemant l’image de façon légère mais visible, et une absence d’accentuation artificielle. Le souci de fond reste que les différentes bandes Technicolor n’ont pas été parfaitement alignées, ce qui donne fréquemment un dédoublement désagréable des couleurs et une perte de précision qui va avec (captures 1 et 6). C’est sans doute ce qui empêche l’ensemble de faire meilleure impression, d’autant que c’est couplé avec plusieurs plans à la définition nettement en retrait (captures 3 ou 11). Dans l’ensemble, le confort de visionnage est donc là, mais reste encore limité.

Idem pour les couleurs, qui souffrent évidemment de ces limites. Les scènes de jour sont plutôt équilibrées mais manquent un peu de peps. Ce sont cependant surtout les scènes de nuit qui paraissent ternes et manquant de profondeur (captures 13, 14 et 17).

Reste enfin que la copie est très propre et étonamment stable (pour ce qui ne parait pas être un master HD très récent), hormis quelques pompages de couleurs intermittents (et légers).

Au final, difficile de mettre une note très élevée mais impossible de nier une certaine solidité visuelle.

Son

Note : 7 sur 10.

VO très correcte. Des dialogues clairs (quoique légèrement voilés), une musique et des effets sonores qui projettent bien, et un mixage équilibré font un tout soutenant plutôt bien l’action à l’écran.

La VF est un cran en-dessous, sonnant plus plate, plus terne, moins ronde dans les graves, avec en plus un volume général un peu plus bas.

Suppléments

  • Interview d’archives de Cornel Wilde (26 min 33, 576i, 1987)
  • Présentation du film par Patrick Brion (8 min 49, 1080i)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque24,562,119,900 bytes
Taille Film19,960,166,400 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 27896 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1893 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1777 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s