Test Blu-ray : Ariane (Carlotta)

PaysFrance
EditeurCarlotta
Date de sortie18 novembre 2020
Support1 BD-50
RéalisateurBilly Wilder
Durée130 min
ZoneB
Format d’image1.85
LanguesAnglais & Français DTS HD MA 1.0
AudiodescriptionNon
Sous-titresFrançais optionnels

Image

Note : 9 sur 10.

Après une édition américaine chez Warner en 2017, Ariane arrive en Blu-ray chez nous via Carlotta, à partir de la même restauration 2K effectuée par MPI à partir d’un interpositif (mais présentée ici en 1.85 contre 1.78 pour le Blu-ray US).

L’upgrade HD est largement palpable par rapport à l’ancien DVD paru en France en 2009 (déjà chez Carlotta). La restauration est joliment faite, avec un aspect naturel largement visible et un niveau de détails plus qu’appréciable (captures 3 et 15 par exemple). On retrouve aussi les variables de la photographie originale, tour à tour très nette (capture 3) ou beaucoup plus vaporeuse (captures 5 et 6), ce qui est là aussi bien retranscrit. Bien évidemment, l’impact est que l’image n’est pas toujours aussi précise que ce dont on peut avoir l’habitude, impression renforcée par la texture argentique un peu plus épaisse de la restauration (du fait de l’utilisation d’un interpositif plutôt que du négatif) et la perte de définition notable lors des (nombreux) fondus (captures 10 et 16). Cependant, la grande majorité du film profite largement des qualités de la restauration.

L’étalonnage est lui aussi convaincant, avec un noir et blanc certes plutôt contrasté mais offrant quand même une palette nuancée et efficacement ajustée. Si les noirs sont assez collés et que la restauration ne semble pas trop hésiter à monter assez haut dans les hautes lumières, l’ensemble parait éviter les pièges des noirs bouchés et blancs brûlés.

Enfin, l’image est très stable et propre et l’encodage ne montre aucune faiblesse.

Son

Note : 8 sur 10.

Le film est proposé en VO et en VF mais une VF refaite en 2005, Carlotta n’ayant pas pu mettre la main sur la VF d’époque.

De fait, pour une fois, c’est le doublage qui semble de meilleure facture sonore que la VO d’époque. Forcément : avec des dialogues beaucoup plus propres, ronds et nets, la VF offre des prestations bien plus « à jour » que la VO, qui sonne tout de même très nasillarde et voilée en comparaison. Sauf que, pas de chance, ces dialogues 2005 phagocytent le reste de la piste tant ils sont mis en avant : effets sonores et musique sont ainsi écrasés par les voix françaises, déstabilisant le bon équilibre de la piste… Vraiment dommage.

La VO, si elle souffre d’un aspect assez nettement daté par son rendu très plat et ses dialogues, donc, voilés, a au moins le mérite d’offrir un mixage plus équilibré. C’est d’autant plus appréciable que la musique est plutôt jolie à l’oreille (techniquement parlant). Il n’empêche que la piste dans son ensemble fait clairement son âge, même si sa propreté et son équilibre général sont très plaisants.

Suppléments

Côté suppléments vidéo, Carlotta reprennent les bonus originellement inclus sur leur édition DVD 2009. On retrouve ainsi :

  • Ariane, rapports de tournage (26 min , 1080i upscalé) : N.T. Binh « raconte » le tournage du film, notamment à travers des documents d’archives du film disponibles à la Cinémathèque française
  • Au fil d’Ariane (26 min , 1080i upscalé) : N.T. Binh revient ici sur la genèse d’Ariane mais analyse aussi le film fini, là aussi en partie en s’appuyant sur des documents d’archives du film
  • La complicité magnifique (8 min 37, 1080i upscalé) : interview d’Hubert de Givenchy sur sa rencontre avec Audrey Hepburn et leur collaboration sur le film
  • Bande-annonce originale (2 min 56, 1080p upscalée)

Carlotta profite aussi de l’occasion pour inclure le formidable documentaire d’Annie Tresgot et Michel Ciment sur Billy Wilder : Portrait d’un homme à 60% parfait (56 min 07, 1080i, 1980), originellement incluse sur leur DVD d’Uniformes et jupons courts.

UCE oblige, le travail éditorial est complété par un livre, ici de 160 pages et nommé Le romanesque triomphant et globalement supervisé par la revue Positif. Il s’articule en 2 parties : une plutôt centrée sur le film lui-même et une plus largement orientée sur Billy Wilder. Dans le détail, le livre s’articule comme suit :

  • Un avant-propos au livre d’une page et demie par Michel Ciment
  • Un nouveau texte de 12 pages par Frédéric Mercier sur le film et son tournage, un nouveau texte de 9 pages d’Alain Masson analysant le film sous l’angle du romanesque, un texte de 4 pages de Gérard Legrand (paru dans Positif n°365-366) sur le film et un texte de 4 pages de Yann Tobin (paru dans Positif n°365-366) sur Audrey Hepburn
  • un 1er carnet de photos de 17 pages
  • 3 pages d’interview de Billy Wilder (paru dans Positif n°388, originellement publié dans Films and Filming février 1957) sur sa méthode d’écriture, une reproduction des 6 pages du « Petit dictionnaire wilderien » paru dans Positif n°127, un texte de 5 pages de Michel Ciment (paru dans Positif n°269-270) sur ses rencontres avec le réalisateur, 23 pages d’interview du réalisateur par Michel Ciment réalisée en 1979 (parue dans Positif n°269-270), un 2ème carnet de photos de 15 pages, 8 pages d’interview d’Alexandre Trauner par Michel Ciment et Isabelle Jordan réalisée en 1979 (parue dans Positif n°224), un texte de 3 pages de Christian Viviani sur les films en noir et blanc de Wilder (paru dans Positif n°269-270), un texte de 8 pages de Gérard Legrand sur les femmes dans les comédies de Billy Wilder (paru dans Positif n°26-270) et enfin un texte de 4 pages de Jean-Loup Bourget paru en 2002 dans Positif n°495 à l’occasion du décès du réalisateur et revenant sur l’ensemble de sa carrière.

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque49,002,765,544 bytes
Taille Film29,876,162,112 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 26994 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz /   823 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz /   768 kbps / 24-bit)
Encodage Audio – VFFrench / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz /  1059 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz /   768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s