Test Blu-ray Import : The Nightingale (Second Sight)

PaysAngleterre
EditeurSecond Sight
Date de sortie1 février 2021
Support1 BD-50
RéalisatriceJennifer Kent
Durée136 min
ZoneB
Format d’image1.37
LanguesAnglais DTS HD MA 5.1
AudiodescriptionNon
Sous-titresAnglais pour sourds et malentendants

Image

Note : 9.5 sur 10.

En attendant celle qui devrait arriver en France chez Condor (normalement en avril), pas de mauvaise surprise technique avec cette édition britannique de The Nightingale, sortie par Second Sight.

Au contraire, on retrouve l’aspect très précis d’une image numérique précise, avec un piqué et une précision de tous les instants, même dans les scènes sombres (captures 4 et 6). Le rendu est particulièrement défini, en particulier cependant avec les scènes plus éclairées (captures 5, 12 ou 20), qui offrent un aspect quasiment 3D, avec une délinéation particulièrement propre et précise. La patine du film, au rendu presque argentique, appuie aussi un aspect naturel et sans bidouillage numérique qui poserait problème en vidéo. Le résultat est ainsi largement convaincant, et l’apport HD immédiatement évident que ce soit dans les plans plutôt serrés (capture 17) ou les splendides plans plus larges (capture 18).

Le film est par contre peu démonstratif en couleurs. Sa photo dénaturée n’empêche pas les touches de couleurs (les uniformes sur les captures 1 et 2, la verdure sur les captures 12 et 19) mais la saturation est restreinte et la tendance plutôt terne. Le contraste reste pour autant suffisamment dynamique pour que l’image ne paraisse pas voilée pour autant, même si les noirs restent parfois légèrement décollés. Dans l’ensemble cependant, le couple luminosité / contraste est bien géré et respecte la photographie du film.

Enfin, aucun souci de propreté, stabilité ou encodage.

Son

Note : 9 sur 10.

Une piste 5.1 toute en subtilité dans le design sonore. Si quelques coups de feu testent un peu la dynamique, le film reste avant tout intimiste et propose une expérience sonore allant de pair avec cela. On apprécie pour autant l’ambiance multicanale déployée tout le long du film, que ce soit à travers le brouhaha des tavernes, les cris de bébé ou les bruits extérieurs (cris d’oiseaux, bruissement des feuilles, etc).

La bande originale de Jed Kurzel profite d’une belle intégration et d’une jolie clarté, tandis que les dialogues sont eux aussi intégrés de façon harmonieuse et organique dans le mixage général.

Suppléments

Second Sight ne rigolent pas avec leur édition de The Nightingale, puisqu’au-delà de la reprise d’un module d’interviews et du making of qu’on pouvait déjà trouver sur le Blu-ray US, l’éditeur inclut 2h30 de suppléments additionnels (certes parfois un peu redondants), ainsi qu’un livret de 40 pages (et 3 cartes-artworks – une 4e étant offerte pour ceux achetant l’édition directement chez l’éditeur, mais il ne livre qu’en Angleterre…). Tous les bonus sont en anglais non sous-titré.

  • She Will Not Be Silenced (23 min 42, 1080p) : interview de l’actrice Aisling Franciosi
  • Sometimes Trouble Finds You (21 min 33, 1080p) : interview de l’acteur Michael Sheasby
  • Just Making Light, Sir (16 min 22, 1080p) : interview (à distance) de l’acteur Damon Herriman
  • I Surrender (20 min 23, 1080p) : interview (à distance) de l’acteur Harry Greenwood 
  • Taking Flight (15 min 32, 1080p) : interview (à distance) de la productrice Kristina Ceyton
  • Assembling Vengeance (12 min 09, 1080p) : interview (à distance) du monteur Simon Njoo 
  • Building Something Special (15 min 16, 1080p) : interview (à distance) du chef décorateur Alexander Holmes 
  • Hear her Voice (8 min 51, 1080p) : interview du compositeur Jed Kurzel
  • Bloody White People (18 min 59, 1080p) : essai vidéo sur les thématiques sociétales et historiques du film par Alexandra Heller-Nicholas
  • The Nightingale in Context (28 min 10, 1080p) : compilation d’interviews de l’équipe du film sur l’ensemble du projet : le casting, les repérages, les thématiques du film, le tournage, etc.
  • Making of (17 min 52, 1080p)
  • Bande annonce du film (2 min 17, 1080p)
  • Livret de 40 pages incluant de nouveaux textes sur le film par Elena Lazic et Alexandra Heller-Nicholas (nous ne pouvons pas détailler plus le contenu, n’ayant pas reçu le livret)

Matériel de test :

ImagePanasonic TX-PF50G20S
SourceZone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
SonYamaha RX-V467
EnceintesKit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210

Scan disc :

Taille Disque48,343,684,308 bytes
Taille Film34,439,876,160 bytes
Encodage VidéoMPEG-4 AVC Video / 29246 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio – VOEnglish / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz /  2772 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz /   768 kbps / 24-bit)

Captures d’écran HD :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s